Accéder au contenu principal

La petite forme de Gasquet confirmée à Hambourg

L'Italien Andreas Seppi, 43e joueur mondial, est venu à bout du numéro un français Richard Gasquet au deuxième tour du tournoi de Hambourg en deux sets. Le Français confirme ne pas se sentir en confiance 10 jours avant Roland-Garros.

Publicité

Le N.1 français Richard Gasquet poursuit son inquiétante série sur terre battue à douze jours du début de Roland Garros, avec son élimination mardi dès son entrée en lice du tournoi Masters Series d'Hambourg.


Gasquet s'est incliné en deux manches (6-3, 6-2) contre l'Italien Andreas Seppi après seulement un heure et onze minutes de jeu.


Le Français, 9e joueur mondial, avait déjà mordu la poussière dès son entrée en lice au Masters Series de Rome où il avait été dominé par le Péruvien Luis Horna.


Si Seppi, 43e joueur mondial, est un joueur d'un autre calibre qu'Horna, cette nouvelle défaite ne présage rien de bon pour Gasquet qui n'a remporté qu'un seul de ses six derniers matches depuis fin mars.


"Je suis très déçu, car je ne suis jamais parvenu à rentrer dans la partie et j'ai vraiment mal joué", a analysé Gasquet, déjà éliminé au second tour à Hambourg en 2007.


Gasquet semble cette année être dans une impasse: "Je n'ai pas du tout confiance en moi en ce moment, je ne suis pourtant pas blessé, mais je me sens fatigué", a-t-il reconnu.


A nouveau trahi par un service défaillant (trois double-fautes, 57% de première balle), le Biterrois de 21 ans a perdu sa mise en jeu alors que le score était de 3-3 dans la première manche. De nouveau "breaké", il a laissé filer la manche (6-3).


Emprunté dans ses déplacements, Gasquet a subi la loi dans la seconde manche de son adversaire italien, spécialiste de la terre battue qui restait toutefois sur des éliminations sans gloire dès le 2e tour à Rome et Munich.


Gasquet abandonnait son service pour permettre à Seppi de mener 3-0, puis 4-1. Malgré un timide baroud d'honneur et une balle de break à 4-2, le Français a quitté le tournoi d'Hambourg dont il fut finaliste en 2005 par la petite porte.


"La situation est vraiment différente de 2005, je jouais bien à cette époque, je me sentais en confiance et j'avais fait un beau tournoi à Monte-Carlo (demi-finale perdue contre Rafael Nadal, NDLR)", a insisté Gasquet qui affiche désormais un bilan pour 2008 de dix victoires pour autant de défaites en simple.


S'il se projette sur Roland Garros, Gasquet ne se fait guère d'illusions: "Il va falloir que je me repose et que je m'entraîne, mais je ne peux pas dire que je suis confiant avant +Roland+. Il ne faut jamais dire jamais, je vais de toute façon essayer de donner le meilleur de moi-même", a-t-il conclu.


Les deux autres Français engagés mardi ont également été éliminés. Si Julien Benneteau a failli surprendre l'Espagnol Carlos Moya 3-6, 6-4, 7-6 (9/7), Michael Llodra n'a jamais mis en danger l'Espagnol Fernando Verdasco (6-2, 6-0).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.