Accéder au contenu principal

Le 61e Festival de Cannes est ouvert

Des stars du monde entier ont rendez-vous pour la cérémonie d'ouverture de la 61e édition du plus prestigieux festival de cinéma au monde, qui débute par la projection du film Blindness de Fernando Meirelles. Récit : C. Bruneau.

Publicité

Ecoutez notre ENTRETIEN avec Thierry Frémaux, directeur général du Festival de Cannes

 

 

Les premiers à fouler les marches ornées du célébrissime tapis rouge sont les comédiens du film "Blindness", Julianne Moore, Danny Glover et Gael Garcia Bernal.

 

Projeté à l’occasion du gala d’ouverture, ce thriller signé par le brésilien Fernando Meirelles n’est autre que l’adaptation du livre "L'Aveuglement" de José Saramago, prix Nobel de littérature 1998 - malheureusement absent du festival.

 

La cérémonie d'ouverture du plus prestigieux festival de cinéma du monde est orchestrée par Edouard Baer, promettant une dose certaine d’humour. Ce qui n'a pas empêché le Festival d'avoir son moment rock n'roll, adressé au turbulent président Sean Penn, avec la chanson "Freedom", interprétée par l'artiste Richie Havens.

 

Le glamour aussi se conjugue au masculin et le festival ne manque pas d’ambassadeurs de haut rang.

 

Sont attendus en bas des marches Clint Eastwood, qui vient le 21 mai présenter son film "Changeling, avec Angelina Jolie, mais aussi Benicio Del Toro, le "Che" de Steven Soderberg.

 

Harrison Ford, alias "Indiana Jones", créera l’évènement le 18 mai puisque le festival a été choisi par Spielberg pour le grand retour de l’aventurier sur les écrans. Le quatrième volet des aventures de l’archéologue,"Indiana Jones et le crâne de cristal" est projeté en avant-première mondiale dimanche.  

 

Penélope Cruz et Scarlett Johansson, à l'affiche du dernier Woody Allen, feront elles aussi un passage très remarqué pour "Vicky Cristina Barcelona" présenté hors compétition le 17 mai. 


Enfin, deux évènements majeurs portent des légendes du sport à l’écran. Emir Kusturica présentera hors compétition son documentaire-hommage "Maradona by Kusturica", et James Toback nous fera découvrir "Tyson" le 16 mai pour la compétition Un certain regard.

 

Les grands noms répondent donc présents pour cette 61e édition. Trois compétiteurs sont déjà palmés : Atom Egoyan qui revient le 22 mai avec "Adoration", Wim Wenders nous donne rendez-vous à Palerme avec "Palermo Shooting" et  Jean-Pierre et Luc Dardenne présenteront  "Le silence de Lorna".

 

Néanmoins, parmi tout ce beau monde, la génération nouvelle a su se faire une place sous le soleil cannois. Dix cinéastes sont pour la première fois en compétition. A suivre de près parmi les nouveaux venus,  l’Israélien Ari Folman et son documentaire fiction sur les massacres de Sabra et Chatila, le Chinois Jia Zhangke, ou Charlie Kaufman, l’ancien scénariste de "Dans la peau de John Malkovitch" devenu cinéaste.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.