Accéder au contenu principal
CHINE - SICHUAN

Le bilan du séisme en Chine s'alourdit à 50 000 morts

3 min

Le président chinois s'est déplacé dans le Sichuan, la région sinistrée par le séisme qui a fait plus de 50 000 morts. Il a indiqué que "les opérations de secours sont entrées dans la phase la plus cruciale". (Reportage : S. Le Belzic)

Publicité

Retrouvez également l'émission de France 24 A la Une : La Chine joue l'ouverture après le séisme.

 

 

La gouvernement chinois a revu à la hausse le bilan des victimes du séisme dans le sud-ouest de la Chine. Le nombre des morts est évalué "à plus de 50.000", a fait savoir la télévision d'Etat, citant les derniers chiffres rendus publics par le Centre national des secours du gouvernement.

Le dernier bilan officiel fourni mercredi était de près de 15.000 morts et plus de 27.000 disparus.

 

Le nombre de victimes confirmées oscille déjà autour de 20.000, mais il y reste des dizaines de milliers de personnes ensevelies sous les débris dans les zones reculées du Sichuan que viennent tout juste d'atteindre les équipes de secours. Ces nouveaux chiffres semblent donc prendre en compte ces disparus dont les chances de survie sont faibles.

 

Des secours étrangers arrivent


Alors que les chances de retrouver des survivants dans les décombres s’amenuisent, les autorités chinoises ont pour la première fois accepté l’aide de secouristes étrangers. Une trentaine de secouristes japonais ont été envoyés dans la région. Et jeudi, la Chine a accepté les offres de la Russie, de la Corée du Sud et de Singapour.


"On manque de tout ici", explique Sébastien Le Belzic, qui s’est rendu dans un hôpital de fortune où, a-t-il constaté, médicaments, couvertures et carburant faisaient cruellement défaut.

Un appareil français chargé de médicaments, de tentes et de couvertures est attendu vendredi. Un avion russe chargé de 30 tonnes de matériel s’est déjà posé dans la capitale de la province, Chengdu.

 
En attendant, le gouvernement chinois a lancé un appel urgent à la population pour collecter des outils car les sauveteurs fouillent la plupart du temps les décombres à mains nues.

 

La Chine s'inquiète de la sécurité de ses barrages


L’état des barrages hydro-électriques de la région du Sichuan inquiète les autorités chinoises, trois jours après le séisme qui a ravagé le sud-ouest de la Chine et fait, selon les derniers chiffres cités par l’agence de presse officielle Chine nouvelle, près de 20 000 morts.


Selon les autorités, près de 400 barrages, dont deux structures importantes, ont été touchés par le tremblement de terre.


Des fissures "extrêmement dangereuses" seraient apparues sur l’édifice de Zipingpu, dans le Sichuan. Cette construction imposante surplombe Dujiangyan, une ville de plus d’un demi-million habitants.


Des plans d’évacuations seraient déjà établis, a également annoncé le gouvernement, en cas d’une progression de la dégradation des infrastructures.


L’aide humanitaire au compte-goutte


Dans les villes dévastées par le séisme, l’aide humanitaire continue d’arriver au compte-goutte, affirme notre envoyé spécial Sébastien Le Belzic.


A Dujiangyan, non loin de l’épicentre du séisme, "des dizaines de milliers de personnes ont encore passé la nuit dehors", témoigne l'envoyé de FRANCE 24. "Dans la nuit, de nouvelles répliques ont déclenché des mouvements de panique", ajoute-t-il.


130 000 soldats et militaires chinois participent aux secours et aux recherches. L'armée de l'air chinoise a procédé à une opération de largage de 50 000 colis de nourriture, de chaussures, de couvertures et de vêtements, ainsi que de matériel sur les zones sinistrées.



Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.