Accéder au contenu principal
FRANCE - PECHE

Les pêcheurs toujours en colère

1 min

Les pêcheurs bloquent à nouveau des dépôts de carburants du sud de la France. Ils estiment que les 110 millions d'euros du gouvernement sont insuffisants et exigent le litre de gazole à 40 centimes d'euros. (Récit : R. Ranucci)

Publicité

Une quinzaine de marins-pêcheurs originaires de Sète (Hérault) ont repris vendredi matin le blocage au dépôt BP Mobil de Frontignan, près de Sète, a-t-on appris de sources policière et syndicale.

Les accès à ce dépôt, déjà occupés depuis lundi, avaient été libérés mercredi soir, à la suite de l'annonce du ministre de la Pêche Michel Barnier d'un versement de 110 millions d'euros d'ici la fin de l'année pour venir en aide aux marins-pêcheurs qui protestent contre l'envolée du prix du gazole.

A Marseille, les pêcheurs, insatisfaits de la proposition de M. Barnier qu'ils jugent "vague" et "lointaine", étaient en réunion vendredi matin pour décider des suites de leur mouvement.

Jeudi après-midi, les pêcheurs des Bouches-du-Rhône avaient été évacués des sites pétroliers de la zone de l'étang de Berre, qu'ils bloquaient.  
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.