Accéder au contenu principal

Le prix "Un Certain Regard" décerné à "Tulpan"

C’est le film kazakh « Tulpan » qui a été récompensé dans la catégorie “Un certain regard” du festival de Cannes. Le nom du vainqueur de la Palme d’Or sera quant à lui dévoilé dimanche soir.

Publicité

Alors que le monde attend la Palme d’Or, une autre cérémonie s’est déroulée en toute discrétion dans l’enceinte du théâtre Debussy, à deux pas du grand Théâtre Lumière. La catégorie « Un certain regard », qui a vu le jour en 1978, récompense chaque année un nouveau talent, et tranche agréablement avec le « star system » caractéristique de l’industrie cinématographique. Au fil des ans, cette catégorie est devenue une partie intégrante du festival de Cannes.

 

 

Le réalisateur germano-turc Fatih Akin, qui a remporté l’année dernière le prix du meilleur scénario avec « De l’autre côté », présidait le jury. Face l’excellente qualité des films en compétition cette année, le jury a décidé d’octroyer exceptionnellement cinq prix au lieu des trois traditionnellement attribués.

 

Le film « Johnny Mad Dog », produit par l’acteur-réalisateur français Mathieu Kassovitz, a remporté le prix du meilleur espoir. « Tyson », un documentaire tout en muscles consacré à la vie du boxeur Mike Tyson, a quant à lui reçu un prix intitulé avec humour « K.O du Certain Regard ».

 

Le prix du jury a été décerné au Japonais Kiyoshi Kurosawa pour son « Tokyo Sonata », alors que le « Cloud Nine » du réalisateur allemand Andreas Dresen empochait le prix spécial « Coup de cœur du jury ».

 

 

Le Kazakhstan remporte le Prix Un Certain Regard

 

 

Le film kazakh « Tulpan », réalisé par Sergey Dvortsevoy, s’est vu décerner la plus haute récompense, le Prix « Un Certain Regard ». Ce long métrage, qui a nécessité quatre ans de tournage, est une peinture touchante mais dure de la vie des fermiers nomades qui peuplent les steppes. A l’exception d’images pornographiques, d’un cliché du Prince Charles et de Diana, et de la chanson « Rivers of Babylone » de Boney M., cette communauté n’a aucun contact avec le monde extérieur.

 

Pendant que des multinationales débattent de l’avenir du pétrole kazakh lors de conférences en Suisse, ces fermiers ne pensent qu’à leurs moutons. Une brebis qui met au monde des agneaux morts-nés devient le symbole de l’inertie qui caractérise l’univers des nomades kazakhs. Le Kazakhstan se voit de plus en plus sollicité pour ses ressources naturelles tandis que les communautés nomades se désintègrent.

 

Tulpan, une jeune femme qui n’est jamais montrée à l’écran, est demandée en mariage par le jeune Asa. Une démarche qui s’avérera vaine avec le départ de Tulpan, l’ « amour » d’Asa symbolisant dès lors la recherche désespérée de l’idéal.

 

Récompenser « Tulpan » fut une décision courageuse. Reste à savoir si le jury de la compétition officielle fera lui aussi preuve de courage dans l’attribution de la Palme d’Or.

 

 

Regardez l'émission dans son intégralité en cliquant sur "Spéciale Cannes" dans la colonne de droite.

 

 

 Suivez le video blog de notre correspondant web Arnab Banerjee.

 

 

24/03/08  Qui remportera la Palme d'Or?

23/05/08  Philippe Garrel face à un public mitigé 

23/05/08  "Adoration" d'Atom Egoyan 

22/08/08  Splendeurs et misères de Che Guevara

21/05/08  Le silence de Lorna" : les Dardenne à saturation ?

19/05/08  "Indiana Jones, entre nostalgie et fascination" 

18/05/08   "Vicky Cristina Barcelona", le nouveau Woody Allen

17/05/08  "Un conte de Noël": rêver d'une Palme française

16/05/08  "Valse avec Bashir", un film qui fait date dans l’histoire

16/05/08  "Blindness": le film d’ouverture à Cannes manque son entrée

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.