Accéder au contenu principal

Un échange de prisonniers entre Israël et le Hezbollah ?

Alors qu'Israël a libéré Nissim Nasser, après six ans de prison pour espionnage, la milice chiite a renvoyé les restes de soldats israéliens tués en 2006. La presse spécule sur un accord entre Israël et le Hezbollah. (Récit : C. Dansette)

Publicité

BEYROUTH/JERUSALEM - Le Hezbollah a livré dimanche au CICR les restes de soldats israéliens tués durant la guerre de l'été 2006 au Sud-Liban, à charge pour le Comité international de la Croix-Rouge de les restituer à l'Etat juif.

 

Wafik Safa, un responsable du Hezbollah chargé de la sécurité, a annoncé la nouvelle à Nakoura au moment de l'arrivée de Nissim Nasser, un Libanais libéré dimanche de prison par Israël à l'expiration de sa peine de six ans de réclusion pour espionnage.

 

"Nous remettons aujourd'hui des restes d'un certain nombre de soldats israéliens tués durant la guerre (de l'été 2006) et que l'armée israélienne avait laissés derrière elle au Liban", a déclaré Safa.

 

Les restes, placés à l'intérieur d'une caisse, ont été chargés à bord d'un véhicule du CICR.

 

Un peu plus tôt, les autorités israéliennes avaient conduit à la frontière libanaise Nissim Nasser, né au Liban d'une mère juive et d'un père musulman, qui avait été condamné en 2002 à six ans de réclusion pour espionnage pour le compte du Hezbollah.

 

"Le prisonnier a été libéré de la prison de Nitzan près de Ramle (dans le centre d'Israël) et est escorté par la police vers Rosh Hanikra (à la frontière libanaise", avait déclaré le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

 

Israël détient une dizaine de Libanais, dont Samir Qantar, emprisonné de longue date, et leur sort passe pour crucial dans l'optique de la conclusion d'un accord avec le Hezbollah sur un échange.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.