ETATS-UNIS - INCENDIE

Un incendie détruit une partie des studios Universal

Un violent incendie a ravagé plusieurs plateaux et des décors des studios Universal, dans la banlieue de Los Angeles, en Californie. L'origine du sinistre n'a pas encore été déterminée. (Récit : P.-L. Viollat)

Publicité

Une partie des célèbres studios Universal près de Los Angeles, où ont été tournés d'innombrables films hollywoodiens, a été détruite dimanche à l'aube par un violent incendie qui semblait en voie d'être maîtrisé en milieu de journée.

Le sinistre, dont l'origine est encore indéterminée, a été signalé sur un plateau de tournage vers 4H45 (11H45 GMT) et s'est rapidement propagé. Il a mobilisé plus de 400 pompiers épaulés par des hélicoptères bombardiers d'eau, a indiqué le chef des pompiers du comté de Los Angeles, Michael Freeman.

Les flammes ont dévoré plusieurs plateaux et des décors, dont celui de rues de New York et la "place du tribunal" où se trouve la tour de l'horloge emblématique des trois films "Retour vers le futur", selon lui.

A midi (19H00 GMT), une colonne de fumée se dégageait toujours du sinistre à Universal City, à 15 km au nord du centre de Los Angeles. Les autorités ont appelé les habitants de quartiers voisins à envisager d'évacuer en raison de la possible toxicité des émanations.

Trois pompiers ont été blessés en combattant l'incendie mais leur état n'inspire pas d'inquiétude, selon M. Freeman. Les flammes ont atteint quelque 30 mètres de haut au plus fort du sinistre et des citernes de gaz propane ont explosé, envoyant des débris incandescents à plusieurs centaines de mètres.

Les efforts des pompiers ont été contrariés par un manque de pression dans le système d'adduction d'eau, qui les a contraint à pomper directement dans des étangs et réservoirs voisins, a ajouté M. Freeman.

En milieu de matinée, les soldats du feu avaient circonscrit une grande partie des flammes et concentraient leurs efforts autour d'un bâtiment dans lequel se trouvent des "centaines et des centaines de bandes vidéo", qui brûlaient en dégageant une épaisse fumée noire, a ajouté M. Freeman. Des engins de terrassement ont été mis en oeuvre pour dégager le combustible.

Selon le PDG des studios Universal, Ron Meyer, "la vidéothèque a été affectée et endommagée, mais notre réserve principale, où se trouvent les négatifs des films, ne l'a pas été".

De même, sur les plateaux de tournage et de mixage sonore, "rien d'irremplaçable n'a été perdu", a-t-il déclaré aux journalistes. "Nous avons eu beaucoup de chance, la situation aurait pu être bien pire", a affirmé M. Meyer.

Les terrains des studios Universal, l'une des six grandes entreprises de cinéma basées dans la région de Los Angeles (avec Fox, Warner, Sony, Disney et Paramount), ont abrité d'innombrables tournages de films depuis leur installation en 1915.

Parmi ces oeuvres, figurent "La guerre des mondes" de Spielberg, "Ben Hur" et "Psychose". C'est aussi là que se tournent de nombreuses séries télévisées, dont "Desperate Housewives".

Ces terrains occupant plus de 100 hectares hébergent aussi un grand parc d'attractions, rival de Disneyland, sur le thème du cinéma. Ce parc propose précisément une visite des studios, dans des navettes qui traversent la zone qui a été sinistrée dimanche matin.

Selon M. Meyer, le parc d'attractions, situé sur les hauteurs, n'a pas été touché par les flammes, et devait rouvrir en milieu de journée. La cérémonie des MTV Movie Awards, qui doit être diffusée en direct depuis une salle attenante au parc dimanche soir, a été maintenue.

Les dégâts pourraient se chiffrer en dizaines de millions de dollars.

Les studios avaient déjà été gravement endommagés en 1990 par un incendie d'origine criminelle, qui avait provoqué pour 50 millions de dollars de dégâts.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine