ART CONTEMPORAIN

Jeff Koons à l'honneur d'une rétrospective néo-pop

Le musée d'art contemporain de Chicago consacre la première rétrospective majeure de Jeff Koons. Soixante œuvres de cet artiste travaillant essentiellement sur des sculptures monumentales y sont exposées jusqu'au 21 septembre.

Publicité

Créer une réaction physique et profonde chez le spectateur... Tel est le but de Jeff Koons, un artiste américain avant-gardiste et provocateur.
 

Pour sa première rétrospective au musée d'art contemporain de Chicago, soixante de ses oeuvres sont exposées. Toutes plus kitsch les unes que les autres. L'artiste aime à détourner les objets pour servir le visiteur.

" Je pense toujours que, si par exemple un danseur venait voir l'exposition, il pourrait, je l'espère, voir quelque chose qui, après, en rentrant chez lui, lui ferait penser : 'tiens, ce pas que j'ai toujours voulu faire, je pourrais arriver à la faire si je faisais ça'. L'œuvre pourrait alors vraiment provoquer quelque chose qui pousserait le spectateur à développer son propre potentiel."
 

Il utilise des lapins, des jouets gonflables, des ballons. Ses oeuvres, pleines de couleurs et d'images, s'inspirent de la publicité et de la société de consommation. Il a réalisé les célèbres sculptures de Michael Jackson ou encore de la Panthère Rose.

L'une de ses pièces les connues : le lapin gonflable en inox trône en face d'un homard rouge pendu au plafond et d'un œuf géant fuchsia. Jeff Koons est proche du mouvement dada, de l'artiste français Marcel Duchamp et d'Andy Warhol. Il est certes célèbre pour son usage de l'imagerie kitsch dans une pratique de la sculpture monumentale… ainsi que pour le prix de ses œuvres, parmi les plus chères pour un artiste vivant.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine