FAIT DIVERS

L'ex-concubin interpellé dans l'affaire d'Apremont

La gendarmerie a interpellé l'ex-concubin de la mère de l'enfant retrouvé dans le lac d'Apremont, en Vendée. Il devrait être entendu comme témoin au sujet de la mort de sa compagne. (Récit : C. Dansette)

Publicité

L'ex-concubin de la mère du garçon retrouvé inanimé vendredi dans le lac d'Apremont (Vendée) a été interpellé dimanche à la mi-journée pour être entendu comme témoin, quelques heures après avoir été mis en cause par l'enfant, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

L'interpellation a eu lieu dans la commune de Saint-Hilaire-de-Riez, une station balnéaire accolée à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, vers 13H30, avec un "dispositif plutôt conséquent de la gendarmerie", a indiqué le commandant Bertrand Depierre, officier de communication de la gendarmerie des Pays de la Loire.

L'ex-concubin, âgé de plus de 30 ans, avait été mis en cause dimanche matin par Antoine, 8 ans, qui a "confirmé officiellement aux enquêteurs qu'il avait été emmené à bord d'un véhicule jusqu'au lac d'Apremont par le concubin et qu'il y avait été jeté", selon le commandant Depierre.

Antoine y a été découvert, flottant à six mètres de la berge, par un promeneur à 06H20 vendredi. Inanimé et en état d'hypothermie grave, il a été hospitalisé "entre la vie et la mort" et ne s'est réveillé que samedi en fin de matinée.

L'homme, un mécanicien appartenant à la communauté des gens du voyage et qui pratiquait le ferraillage, s'était séparé d'Anne, la mère du jeune garçon, "il y a une quinzaine de jours" sans problème, selon le commandant Depierre.

Les enquêteurs estiment que le garçon n'a "probablement pas assisté" à la mort de sa mère, qui aurait été tuée par des coups à la tête, probablement jeudi soir. Le corps d'Anne, une aide-soignante de 30 ans, a été retrouvé samedi au domicile familial, dans un hameau à Bois-de-Céné, au nord-ouest de Challans.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine