ROUMANIE - POLITIQUE

La droite en tête des élections municipales à Bucarest

Les Roumains ont voté pour le premier tour des municipales. Vasile Blaga, du Parti démocrate-libéral, ancien ministre de l'Intérieur et proche du président Basescu, arrive en tête à Bucarest avec de 33% des voix. (Récit : P. Robert)

Publicité

Le candidat de la droite à la mairie de Bucarest, Vasile Blaga, est arrivé en tête au premier tour des élections municipales dimanche en Roumanie, talonné de près par un candidat indépendant, selon deux sondages à la sortie des bureaux de vote.

M. Blaga, candidat du Parti démocrate-libéral (PDL, opposition de droite) et ancien ministre de l'Intérieur considéré comme un proche du président Traian Basescu, est crédité de 33% des suffrages par un sondage réalisé par l'institut CCSB pour la chaîne Antena 3 et de 31,5% des voix par un sondage de l'institut INSOMAR diffusé par Realitatea TV.

Il affrontera au second tour, le 15 juin, un dissident du Parti social-démocrate (PSD, opposition de gauche) se présentant comme indépendant, Sorin Oprescu, qui a obtenu environ 30% des suffrages, selon les deux sondages.

"Ce résultat m'autorise à être optimiste pour le second tour", a déclaré M. Blaga, 51 ans, aussitôt après la diffusion de ces sondages.

"Une bataille sans merci commence à Bucarest et les Bucarestois ne doivent pas demeurer des simples spectateurs", a déclaré pour sa part M. Oprescu, un chirurgien de 57 ans, qui a quitté le PSD quelques un mois à peine avant les municipales.

Il bénéficiera néanmoins au second tour du soutien des sociaux-démocrates, comme l'a déjà annoncé l'ancien chef de l'Etat et président honoraire du PSD, Ion Iliescu.

"Désormais notre objectif est de barrer la route au PDL, si nous voulons changer quelque chose à Bucarest", bastion inexpugnable de la droite depuis 1990, a déclaré M. Iliescu.

Le PDL a d'ailleurs obtenu la majorité des sièges au conseil municipal de la capitale en remportant 36% des mandats, devançant le PSD (25%) et le Parti national libéral (PNL, au pouvoir) du Premier ministre Calin Tariceanu (15%).

Ce scrutin, considéré comme un test avant les législatives prévues cet automne, a été marqué par un faible taux de participation, qui ne devrait pas dépasser les 50%.

Au total, 53 partis politiques ont présenté des candidats pour les 3.184 postes de maires et près de 41.000 sièges de conseillers municipaux à pourvoir dimanche.

Les premiers résultats partiels seront publiés lundi matin.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine