IRAN - NUCLEAIRE

L'AIEA se réunit à Vienne sur le nucléaire iranien

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) doit se réunir à Vienne pour débattre, notamment, des informations jugées "alarmantes" liées aux tentatives présumées de l'Iran de militariser son programme nucléaire.

Publicité

Une réunion de l'AIEA consacrée notamment au dossier nucléaire iranien s'est ouverte lundi à Vienne, faisant suite à des informations jugées "alarmantes" sur des tentatives présumées de l'Iran de militariser son programme atomique.

La réunion d'été des 35 pays membres du Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a débuté à 10h45 (08h45 GMT), avant un discours du directeur général Mohamed ElBaradei demandant une nouvelle fois à Téhéran de faire toute la lumière sur ses activités nucléaires controversées.

Dans un rapport plus offensif qu'à l'accoutumée, l'agence onusienne avait sommé le 26 mai l'Iran de s'expliquer sur des documents, jugés "alarmants", suggérant qu'il avait tenté par le passé de se doter de la bombe atomique.

Téhéran, qui proclame que son programme nucléaire est strictement pacifique, a jugé "sans fondement" ces documents, qualifiés de "prétendues études", et a affirmé avoir fourni toutes les explications nécessaires.

Selon l'AIEA, ces documents portent sur une possible militarisation du programme nucléaire iranien, avec notamment des études concernant le façonnage d'une ogive nucléaire ou l'adaptation du missile Shahab-3.

L'AIEA souhaite par ailleurs que l'Iran suspende ses activités d'enrichissement d'uranium, comme l'exigent, sans succès jusqu'à présent, trois résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU assorties de sanctions.

Ces différents appels ont été relayés la semaine dernière par les grandes capitales occidentales. Celles-ci soupçonnent Téhéran de poursuivre des objectifs militaires à travers son programme nucléaire, qui officiellement ne doit servir qu'à produire de l'électricité.

Les réunions du Conseil des gouverneurs de l'AIEA sont programmées pour durer une semaine mais s'achèvent généralement.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine