SIDA - OMS

Trois millions de séropositifs soignés dans le Tiers-Monde

Trois millions de séropositifs ont reçu une thérapie antirétrovirale dans les pays en développement, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). C'est sept fois plus qu'il y a quatre ans, mais 6,7 millions de malades attendent des soins.

Publicité

Trois millions de séropositifs reçoivent une thérapie antirétrovirale dans les pays en développement, soit sept fois plus qu'il y a quatre ans, a indiqué lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Il s'agit d'un exploit remarquable pour la santé publique", s'est félicitée la directrice générale de l'OMS, le Dr Margaret Chan.

"Ceci prouve qu'avec de l'engagement et de la détermination, des obstacles majeurs peuvent être dépassés", a-t-elle ajouté devant la presse à Genève.

Les experts de la santé estiment que 31 % des 9,7 millions de personnes ayant besoin de thérapies rétrovirales y ont eu accès à la fin 2007 dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, selon un rapport commun de l'OMS, l'Onusida et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

En 2007, 950.000 malades supplémentaires ont ainsi pu bénéficier d'accès aux traitements, mais 6,7 millions sont encore en attente de soins.

Selon les auteurs du rapport, la quantité accrue de médicaments disponibles grâce à la réduction des prix explique l'augmentation de la couverture des traitements.

L'amélioration des systèmes d'administration de la thérapie est un autre facteur de ces bons résultats.

Intitulé "Vers un accès universel: étendre les interventions prioritaires liées au VIH/Sida", le rapport souligne également un meilleur accès aux interventions destinées à prévenir la transmission du virus de la mère à l'enfant.

Près de 500.000 femmes enceintes ont ainsi eu accès à des antirétroviraux destinés à éviter la transmission à leur enfant, contre 350.000 en 2006, selon l'étude.

"La prévention de la transmission de mère à enfant s'est améliorée, mais de trop nombreuses femmes apprennent le statut de leur infection seulement lorsqu'elles sont enceintes ou lorsqu'elles accouchent", a averti Margaret Chan.

"2,1 millions d'enfants de moins de quinze ans vivaient avec le virus HIV en 2007, et 90% d'entre eux avaient été infectés par une transmission mère-enfant", a ajouté Pascal Villeneuve, vice-directeur de l'Unicef.

Le rapport relève en outre l'engagement accru des pays en faveur de la circoncision dans les régions lourdement touchées d'Afrique sub-saharienne.

"Près des trois quarts des personnes recevant ces médicaments vivent en Afrique, où l'épidémie est particulièrement grave et les défis spécialement décourageants", a relevé la directrice de l'OMS.

"Le rapport ouvre une fenêtre sur ce qui peut être atteint", a-t-elle ajouté. "Mais cela représente aussi un besoin pour 6,7 millions de personnes affectées", a souligné le Dr Chan.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine