PETROLE - ETATS-UNIS

Les Etats-Unis face à un "choc pétrolier" selon la FED

Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale (FED), évoque un "choc pétrolier sévère" en ce qui concerne la situation économique américaine mais estime qu'elle résiste mieux que lors du premier choc des années 1970.

Publicité

Le président de la Réserve fédérale (Fed) Ben Bernanke a estimé mercredi que l'économie américaine affrontait un "choc pétrolier sévère" mais qu'elle résistait aujourd'hui beaucoup mieux aux prix élevés du brut que dans les années 1970.

Dressant un parallèle avec l'année 1975, il a estimé que "hier, comme aujourd'hui nous connaissions un choc sévère sur les prix pétroliers, une forte hausse des prix de l'alimentation et d'autres matières premières, et une croissance faible".

Cependant "notre économie s'est jusqu'à présent bien sortie de l'actuel choc pétrolier", a-t-il ajouté.

M. Bernanke s'exprimait à Cambridge, Massachusetts (nord-est), devant la promotion 2008 de l'université de Harvard et dressait un parallèle avec la situation économique régnant lors de sa propre année de sortie en 1975.

Parmi les facteurs permettant cette meilleure résistance de l'économie, M. Bernanke a cité une plus grande capacité d'adaptation et l'utilisation plus efficace de l'énergie.

Il aussi mentionné le niveau de l'inflation, qui aujourd'hui est "significativement plus élevé que ce que nous souhaiterions", mais encore loin des hausses à deux chiffres atteintes dans les années 1980.

Du côté des attentes d'inflation, certains indicateurs révèlent toutefois une hausse ces derniers mois, "ce qui est une inquiétude importante pour la Réserve fédérale", a-t-il ajouté.

C'est la deuxième fois en deux jours que le président de la Fed dit ses inquiétudes sur l'inflation, ce qui a amené les marchés à faire une croix sur la possibilité d'une nouvelle baisse des taux.

Mais "il y a peu de signes aujourd'hui indiquant le début d'une spirale dans le style des années 1970, où salaires et prix se poussaient mutuellement à la hausse", a ajouté M. Bernanke.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine