TENNIS - ROLAND-GARROS

Safina affrontera Kuznetsova en demi-finale

Dinara Safina s'est qualifiée au détriment d'Elena Dementieva pour sa première demi-finale en Grand Chelem. Elle retrouvera sa compatriote russe Svetlana Kuznetsova (photo) qui a battu l'Estonienne Kaia Kanepi.

Publicité

Deux derbys seront à l'affiche des demi-finales féminines de Roland-Garros: un match russo-russe entre Dinara Safina et Svetlana Kuznetsova dans le haut du tableau et un duel serbo-serbe entre Ana Ivanovic et Jelena Jankovic dans le bas.

Dinara Safina s'est qualifiée pour sa première demi-finale de Grand Chelem en battant Elena Dementieva 4-6, 7-6 (7/5), 6-0, en sauvant une balle de match au deuxième set, comme au tour précédent contre Maria Sharapova.

Kuznetsova s'est imposée plus facilement contre l'Estonienne Kaia Kanepi, une invitée surprise à ce niveau, en deux sets 7-5, 6-2.

Les deux Serbes avaient obtenu leur billet mardi.

Safina a été menée 5-2 par Dementieva dans la deuxième manche, exactement comme face à la N.1 mondiale lundi, avant de défendre une balle de match à 5-4 et de profiter ensuite de l'effritement mental de son adversaire.

"A 5-2, j'ai complètement changé de tactique, je me suis contentée de remettre la balle pour l'obliger à faire le jeu, ça l'a déboussolée", a-t-elle déclaré.

Safina confirme

A la suite de sa victoire en mai à Berlin, où elle avait battu Justine Henin, Serena Williams et Dementieva, Safina avait endossé le rôle d'épouvantail à Roland-Garros malgré son 14e rang mondial.

Un statut qu'elle a confirmé lundi en éjectant du tournoi la N.1 mondiale Maria Sharapova. Avant de récidiver mercredi, faisant une nouvelle fois preuve de nerfs solides en dépit d'un tempérament parfois volcanique.

Contre Kuznetsova, elle affrontera sa troisième compatriote d'affilée.

Dementieva, en revanche, a craqué et ce n'est pas une première. Finaliste à Paris et à l'US Open en 2004, la 8e joueuse mondiale n'a encore jamais remporté un tournoi majeur et son mental y est pour beaucoup.

Plus vieille que Safina d'un an seulement, Kuznetsova a un passé beaucoup plus riche en Grand Chelem. Elle s'est qualifiée mercredi pour la deuxième fois de sa carrière pour les demi-finales de Roland-Garros.

Il s'agira de sa quatrième apparition à ce niveau d'un tournoi majeur, les trois précédentes s'étant prolongées en finale, une gagnée (US Open 2004) et deux perdues (Roland-Garros 2006 et US Open 2007).

N.1 en jeu

La joueuse de Saint-Pétersbourg reste en course pour la place de N.1 mondiale, que Sharapova est sûre de perdre dès lundi prochain après sa défaite en huitièmes de finale. Il lui faudra pour cela remporter le titre. "Ce serait un plus", a-t-elle dit.

Kanepi, 49e mondiale, jouait son premier quart de finale en Grand Chelem à presque 23 ans (le 10 juin).

Elle a eu sa chance en début de match, lorsqu'elle a mené 4 jeux 2 et 0-40, avant de connaître un gros passage à vide et de céder 10 des 12 jeux suivants (7-5, 5-1). Kuznetsova a nettement pris le dessus du fond du court en commettant beaucoup moins de fautes directes (19 contre 31).

La Russe a réussi un bon début de saison, mais a perdu ses trois finales (Sydney, Dubaï, Indian Wells), confirmant sa tendance à craquer dans les moments cruciaux (elle n'a remporté que 9 de ses 27 finales).

Elle a plutôt baissé de pied lors de la tournée de préparation sur terre battue, ne gagnant que deux matches en deux tournois à Berlin et à Rome.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine