TENNIS - ROLAND GARROS

Ivanovic contre Safina en finale dames

La Serbe Ana Ivanovic s'est qualifiée pour la finale de Roland Garros en battant sa compatriote Jelena Jankovic et s'est assurée de la place de n°1 mondiale. Elle affrontera samedi pour le titre la Russe Dinara Safina. (Récit : C. Dansette)

Publicité

AFP - La Serbe Ana Ivanovic rencontrera la Russe Dinara Safina samedi en finale de Roland-Garros.

Ivanovic a battu une autre Serbe, Jelena Jankovic, en trois sets 6-4, 3-6, 6-4, jeudi en demi-finales. Safina a également éliminé une compatriote, Svetlana Kuznetsova, en deux manches 6-3, 6-2.

Les deux finalistes chercheront à remporter leur premier titre du Grand Chelem.

La Serbe a déjà joué deux finales, à Roland-Garros l'année dernière et à l'Open d'Australie en début de saison. Il s'agira d'une première expérience à ce niveau pour la Russe.

Grâce à sa victoire, Ivanovic, 20 ans, est assurée de devenir N.1 mondiale pour la première fois de sa carrière après le tournoi, quel que soit le résultat de la finale.

La place, laissée vacante par la retraite de Justine Henin, avait été reprise par Maria Sharapova, qui l'a perdu immédiatement en se faisant battre en huitièmes de finale de Roland-Garros par Safina.

Le duel serbo-serbe a été marqué par de nombreux rebondissements.

Tendue, Ivanovic a mal commencé (0-3). Elle a rapidement réagi pour remporter le premier set et se détacher dans le deuxième (6-4, 3-1). Un gros trou d'air lui a alors coûté sept jeux de suite (6-4, 3-6, 1-3). Elle a finalement retrouvé son fulgurant coup droit pour finir en trombe.

"Je suis tellement heureuse de m'en être sortie. Au milieu du deuxième set, elle a commencé à jouer extrêmement bien. Moi, j'ai été trop passive et elle en a profité", a-t-elle dit à sa sortie du court.

Safina facile

Jelena Jankovic, N.3 mondial, qui aurait grimpé à la première place si elle avait battu Ivanovic, n'a toujours pas disputé la moindre finale de Grand Chelem.

La victoire de Safina a été beaucoup plus facile. La petite soeur de Marat Safin, âgée de 22 ans, a éliminé sa troisième compatriote d'affilée après Maria Sharapova en huitièmes de finale et Elena Dementieva en quarts. Lors des deux matches précédents, elle avait dû sauver une balle de match.

"Cette fois-ci, je me suis dit que je n'allais pas être passive, mais au contraire agressive, car il n'y aurait pas de troisième chance", a-t-elle expliqué.

Safina a eu constamment l'initiative du fond du court, réussissant beaucoup plus de points gagnants (20 à 12) et un nombre égal de fautes directes (23 à 23).

Bien que seulement 14e mondiale, Safina faisait partie des quatre ou cinq principales candidates au titre depuis sa victoire au tournoi de Berlin, mi-mai, où elle avait battu Justine Henin (dans le dernier match de sa carrière) et Serena Williams.

Kuznetsova, N.4 à la WTA, disputait sa quatrième demi-finale de Grand Chelem, la deuxième à Roland-Garros. En 2006, elle était allée jusqu'en finale contre Justine Henin.

En s'inclinant, elle a aussi perdu l'occasion de prendre la place de N.1 mondiale.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine