PETROLE - ASIE

L'Asie connaît désormais le vrai prix du pétrole

Fini l'essence peu chère ! Indiens, Malaisiens et autres Asiatiques vont eux aussi comprendre ce que "flambée du baril" veut dire.

Publicité

Le prix du pétrole flambe, et alors ?

Jusqu’ici, les conducteurs indiens auraient pu s’en tenir à cette interrogation. A grands coups de subventions, New Delhi s’engageait à limiter l’impact de la hausse sur les consommateurs. La facture du consommateur d’essence était à peu près digeste, la sacro-sainte croissance (8,7 % l’an passé) était préservée.

En revanche les raffineries indiennes, au bord de l’asphyxie, encaissaient de plein fouet la hausse du baril.

L’augmentation du prix des carburants vise donc à soulager le fardeau de la facture pétrolière pour ces entreprises, quitte à provoquer l’ire de la population à un an des législatives.

Une soupe à la grimace partagée par la population malaisienne, indonésienne, taïwanaise, et sri-lankaise. Là aussi, les gouvernements, pourtant champions de la subvention, ont décidé de se montrer moins généreux avec leurs administrés.
Il faut dire qu’avec la hausse des cours, ces subventions sont de plus en plus difficiles à supporter pour les finances publiques.

En Malaisie, elles rivalisent ainsi avec les budgets combinés de la défense, de la santé, et de l’éducation. Ces derniers temps, des critiques sont aussi venues de l’étranger. Elles n'inciteraient pas les consommateurs et les entreprises à développer des comportements économes, créant ainsi des "distorsions de marchés".

Tout repose désormais sur deux questions. Avec cette hausse des tarifs, la demande en pétrole de certains pays asiatiques va-t-elle reculer ? Si tel est le cas, pourrait-on alors envisager une accalmie des cours, et même une baisse conséquente du prix du baril au niveau mondial?

Certaines économistes émettent aujourd’hui cette hypothèse. En quelque sorte, le malheur de certains consommateurs fera peut-être le bonheur des autres.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine