IRAK - ETATS-UNIS

Un Marine acquitté dans le massacre d'Haditha

Le lieutenant Andrew Grayson, jugé pour son implication dans le massacre de 24 civils irakiens par des soldats à Haditha, en Irak en 2005, a été acquitté. Les charges pesant sur cinq autres soldats avaient déjà été abandonnées.

Publicité

LOS ANGELES, 5 juin (Reuters) - Un Marine américain poursuivi pour avoir tenté de détruire des preuves relatives au massacre de 24 civils irakiens par des soldats à Haditha, en Irak, en 2005, a été acquitté mercredi par le tribunal militaire.


Le lieutenant Andrew Grayson n'était pas présent lorsque les soldats américains ont ouvert le feu sur des civils, tuant des femmes et des enfants, le 19 novembre 2005, après qu'un des leurs avait été tué par l'explosion d'une mine placée en bord de route.


Il était accusé d'avoir ordonné à un autre Marine de détruire les photos des victimes stockées sur un ordinateur et un appareil photo numérique. Il a été acquitté du chef d'accusation d'obstruction à la justice après cinq jours de procès et une demie journée de délibérations par le jury militaire mis en place à Camp Pendleton, Californie.

Grayson, 27 ans, a servi à deux reprises en Irak. Il encourrait jusqu'à vingt années de réclusion.

Deux autres Marines doivent encore être jugés, dont le sergent-chef Frank Wuterich, meneur présumé des soldats lors de la tuerie.


Les témoins irakiens ont accusé les Marines d'avoir passé leur colère sur des civils sans défense après la mort de leur camarade.


Les avocats de la défense font valoir de leur côté que les civils ont été tués lors de combats au sol entre les troupes américaines et des insurgés, dans Haditha et ses environs.


Sur les huit soldats inculpés à l'origine, cinq ont vu les charges abandonnées.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine