TENNIS - ROLAND-GARROS

Safina en finale

La Russe Dinara Safina disputera samedi sa première finale dans un tournoi du Grand Chelem après avoir battu, lors des demi-finales, sa compatriote Svetlana Kuznetsova, tête de série numéro quatre.

Publicité

La Russe Dinara Safina disputera samedi sa première finale dans un tournoi du Grand Chelem après
sa victoire jeudi à Roland-Garros sur sa compatriote Svetlana Kuznetsova, tête de série numéro quatre.

La soeur cadette de Marat Safin, ancien numéro un mondial, a battu la finaliste 2006 sur le score de 6-3 6-2 en une heure et 27 minutes.

"C'est vraiment étonnant. En fait, j'ai pris les choses jour après jour, en travaillant très dur. Je crois que c'est lorsqu'on ne les attend pas que les choses arrivent", a dit Safina.

La jeune Russe, âgé de 22 ans et classée 14e mondiale, revient de loin puisque lors de ses deux précédents matches
Porte d'Auteuil, elle avait dû sauver une balle de match à 5-3 dans le deuxième set, finalement remporté au tie-break, avant de s'imposer dans la manche décisive.

Elle a ainsi battu deux autres de ses compatriotes, la numéro un mondiale Maria Sharapova, qui sera déchue de cette
place à l'issue du tournoi, en huitième de finale puis Elena Dementieva, numéro sept et finaliste de l'épreuve en 2004."J'ai gagné en deux sets, cela me fait tout drôle", a plaisanté Safina.

Dans la première manche, les deux joueuses se livrèrent à des échanges de jeux de service qui semblaient ne pas vouloir finir. Safina se détachait la première mais perdait son engagement immédiatement derrière.

"Un match horrible"

Elle prenait à nouveau l'avantage jusqu'à mener 4-1 mais Kuznetsova revenait à 4-3 avant de céder une nouvelle fois son
service puis le set initial, 6-3 en 39 minutes, après un coup droit expédié hors des limites du court.

Le scenario se répétait dans la deuxième manche, les deux joueuses multipliant les fautes pour céder tour à tour leur mise en jeu. Mais une fois encore, Safina se montrait la plus solide pour se détacher 5-2 et mettre un terme à la rencontre sur une nouvelle faute en coup droit de son adversaire.

"C'était un match horrible", a dit Kuznetsova, qui pouvait espérer devenir numéro un mondiale en remportant le tournoi. "Je ne me sentais mal sur le court. J'ai d'abord dû me battre contre moi-même, mais le mérite revient à Dinara. Elle a
très bien joué."

Safina marche donc sur les traces de son frère aîné qui compte à son palmarès deux titres du Grand Chelem, l'US Open
2000 et l'Open d'Australie en 2005. En revanche, le Russe n'est jamais parvenu à franchir le cap des demi-finales à Roland-Garros.

"Ce que je fais ici, je le fais pour lui et pour moi", a dit le Russe, qui voue une admiration sans borne à son aîné de six
ans.

Lors de l'ultime rencontre de la quinzaine, elle rencontrera la gagnante du match 100% serbe opposant Ana Ivanovic, tête de série numéro deux et finaliste l'an passé, à Jelena Jankovic, numéro trois et déjà présente dans le dernier carré en 2007.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine