ETATS-UNIS - ARMEE

Les deux principaux responsables de l'US Air Force limogés

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a accepté la démission du secrétaire de l'Armée de l'air et de son chef d'état-major. Leur renvoi est dû à des questions de budget et de sécurité nucléaire.

Publicité

WASHINGTON, 5 juin (Reuters) - Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a limogé jeudi les deux principales figures de l'US Air Force sur fond de tensions avec le Pentagone sur des questions de budget et de sécurité nucléaire. Gates a précisé que le secrétaire à l'Armée de l'air, Michael Wynne, et son chef d'état-major, Michael Moseley, lui avaient remis leurs démissions et qu'il les avait acceptées.


Selon un haut responsable de l'armée, ces deux limogeages sont liés à la publication en mars d'un rapport d'enquête au sujet de la livraison par erreur de composants de missiles nucléaires en 2006 à Taiwan.


Le Pentagone aurait pu passer l'éponge si, quelques mois plus tard, une nouvelle bourde de l'US Air Force n'était venue alourdir le dossier à charge contre ses hauts responsables: en août 2007, un avion B-52 transportant six ogives nucléaires survolait les Etats-Unis par erreur, faisant courir un risque
important pour la population en cas d'accident.


A la suite de cet incident, le Pentagone avait décidé de renvoyer un des cadres de l'US Air Force, et demandé l'ouverture d'une enquête et la mise en place d'un audit de tous les équipements nucléaires du pays.


"L'incident lié au transfert d'armes nucléaires de même que la livraison par erreur à Taiwan, bien que de natures différentes, ont une origine commune: l'érosion progressive des normes en matière de nucléaire et le manque d'un contrôle efficace exercé par la direction de l'Air Force", a dit Robert Gates.


"Une dissuasion nucléaire crédible a été essentielle à la sécurité de notre nation, et elle le demeure aujourd'hui. La sûreté, la sécurité et la fiabilité de nos armes nucléaires et de leurs composants associés sont d'une importance primordiale", a-t-il ajouté.


Le départ de Michael Wynne et du général Michael Moseley intervient également après une période de fortes tensions entre l'état-major de l'armée de l'air et Robert Gates à propos de la volonté de l'US Air Force d'acheter plus d'avions de combats F-22 de facture Lockheed Martin Corp.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine