SRI LANKA

Au moins 18 morts dans une explosion au Sri Lanka

Une mine a explosé au passage d'un bus non loin de Colombo, la capitale. 18 morts au moins sont à déplorer et 40 personnes ont été blessées. L'armée attribue l'attentat aux Tigres tamouls.

Publicité

Au moins 18 personnes ont été tuées et 40 autres blessées vendredi dans l'explosion d'une mine au passage de leur bus bondé dans le sud de la capitale srilankaise Colombo, a indiqué le ministère de la Défense qui a imputé cet acte aux rebelles tamouls.

Un photographe de l'AFP sur place a dénombré onze morts à l'intérieur du bus rempli de passagers qui se rendaient au travail.

"Au moins 18 personnes ont été tuées et 40 ont été blessées dans l'attaque commises par les Tigres de libération de l'Eelam Tamoul (LTTE)", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'armée, le général Udaya Nanayakkara.

Le véhicule était constellé d'éclat, suggérant l'utilisation d'une mine à fragmentation placée en bordure de route et déclenchée au passage du bus, selon la même source.

Mercredi, 18 personnes avaient été blessées dans un attentat à la bombe à heure d'affluence sur une voie ferrée au passage d'un train, également dans la banlieue sud de Colombo.

Le 26 mai, un attentat similaire à bord d'un autre train de banlieue avait fait 11 morts et près de 100 blessés.

Les nombreuses attaques qui ont visé ces derniers mois les forces de l'ordre et des civils, ont été attribuées par les autorités à la rébellion séparatiste.

En lutte depuis 1972, les Tigres tamouls, de religion hindoue, se battent pour l'indépendance du nord et du nord-est de ce pays peuplé à 75% de Cinghalais bouddhistes. Entre 60.000 et 70.000 personnes ont été tuées en trois décennies et des milliers sont mortes depuis le regain de violences de la fin 2005, quand le président nationaliste Mahinda Rajapakse a été élu.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine