TENNIS - ROLAND-GARROS

Roger Federer affrontera Rafael Nadal en finale

Le numéro un mondial, Roger Federer, a décroché son ticket pour la finale en battant Gaël Monfils en quatre sets (6-2, 5-7, 6-3, 7-5). Il affrontera dimanche Rafael Nadal, tombeur de Novak Djokovic.

Publicité

Reuters - Le numéro un mondial Roger Federer
a mis fin vendredi au joli parcours de Gaël Monfils à
Roland-Garros pour rejoindre son grand rival Rafael Nadal en
finale, où les deux hommes s'affronteront pour la troisième fois
consécutive.

Federer, en quête à Paris du seul titre du Grand Chelem
manquant à son palmarès, a battu le Français, 59e mondial et
invité-surprise du dernier carré, sur le score de 6-2 5-7 6-3
7-5 en trois heures et quatre minutes.

"Il a été magnifique tout au long de la quinzaine. Il a un
sacré talent, je l'ai toujours dit depuis que je l'ai rencontré
pour la première fois à Doha. Enfin il a pu le montrer", a dit
Federer en hommage à Monfils.

"La clef du match a peut-être été le premier jeu. Il a été
toujours derrière mais il s'est accroché, il s'est battu et ça a
failli payer. C'était très serré."

Gaël Monfils, qui n'avait jamais fait mieux qu'un huitième
de finale dans un tournoi majeur avant ce Roland-Garros, ne
pouvait pas plus mal débuter la rencontre, d'une double faute.
Il perdait d'entrée son jeu de service, sans marquer le moindre
point, laissant un Federer appliqué prendre les commandes de la
rencontre.

Un deuxième break au septième jeu scellait définitivement le
sort du set initial, remporté 6-2 en à peine plus d'une
demi-heure par Federer qui semblait dès lors parti pour une
victoire aisée.

Il prenait la tête dans la deuxième manche en ravissant à
nouveau le service du Français mais ce dernier réagissait
immédiatement en égalisant à deux partout. Les deux joueurs
conservaient ensuite leur mise en jeu jusqu'à 6-5 en faveur de
Monfils, service Federer à suivre.

 

UN PARCOURS INATTENDU

Monfils obtenait une première balle de set, sauvée par le
Suisse. Sur la deuxième, Federer faisait une faute en coup droit
qui offrait au Français l'égalisation à une manche partout 7-5
en 55 minutes.

Dans le troisième set, Monfils subissait le contre-coup de
sa débauche d'énergie alors que Federer retrouvait un peu de
sérénité pour prendre le service du Français à deux reprises et
mener 5-1. Monfils s'accrochait, revenait à 5-3 mais cédait à
nouveau son engagement et le set d'un coup droit trop long au
bout de 38 minutes.

Gaël Monfils poursuivait son effort dans le quatrième set.
Il écartait deux première balles de match à 5-4 sur son service,
un coup droit du Suisse échouant hors des limites du court sur
la première, le Parisien servant un ace sur la deuxième.

Deux jeux plus tard, Roger Federer parvenait à conclure
d'une superbe volée de revers sur sa troisième balle de match,
après plus de trois heures de jeu.

Il n'en reste pas moins que le parcours de Monfils Porte
d'Auteuil a été inattendu - voire inespéré - au vu de ses
résultats depuis le début de la saison où il n'avait remporté
que cinq matches avant d'arriver à Paris.

Depuis le début de la quinzaine, il a notamment obtenu des
victoires probantes sur le Croate Ivan Ljubicic, tête de série
numéro 28, et sur l'Espagnol David Ferrer, cinquième joueur
mondial, avant d'opposer une belle résistance au numéro un
mondial.

Lors de la première demi-finale, Rafael Nadal, deuxième
joueur mondial qui vise un quatrième titre de rang Porte
d'Auteuil, avait dominé le Serbe Novak Djokovic, tête de série
numéro trois, sur le score de 6-4 6-2 7-6 (7-3) en deux heures
et 49 minutes.

Nadal et Federer se sont rencontrés à neuf reprises sur
terre battu et le Suisse n'est parvenu à l'emporter qu'une fois,
la saison dernière à Hambourg.

"Je joue bien, autrement je ne serais pas en finale à
Roland-Garros. Chaque année on s'améliore un petit peu. Le seul
problème c'est que je ne connais pas l'adversaire alors, on
verra", a plaisanté Roger Federer pour conclure.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine