ETATS-UNIS

Une rencontre très discrète entre Obama et Clinton

Barack Obama a rencontré Hillary Clinton en privé. Aucun détail n'a été communiqué, alors que le candidat démocrate est toujours à la recherche de son vice-président. (Récit : P.-L. Viollat)

Publicité

Hillary Clinton a rencontré Barack Obama pour la première fois depuis qu'il a revendiqué l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine de novembre et s'apprête à lui annoncer son soutien samedi à l'occasion d'une réunion publique à Washington.

"La sénatrice Clinton et le sénateur Obama se sont vus (jeudi) soir et ont eu une discussion intéressante sur le travail important qui reste à faire pour gagner en novembre", ont fait savoir tard jeudi les deux anciens rivaux dans la course à la Maison Blanche dans un communiqué commun.

Cette réunion a été qualifiée de "cordiale" vendredi par le directeur de communication de M. Obama, Robert Gibbs.

"Le principal sujet" de la réunion qui s'est déroulée à Washington concernait l'unité du parti démocrate, a précisé M. Gibbs sur CNN. Interrogé pour savoir si les deux sénateurs avaient évoqué la question de la vice-présidence, M. Gibbs a répondu qu'il s'agissait d'un sujet "très important" et précisé que l'équipe de campagne du sénateur de l'Illinois comptait se montrer discrète sur cette question alors que le processus de sélection d'un candidat à la vice-présidence est en cours. M. Obama prendra sa décision "entre maintenant et la convention", prévue fin août à Denver, a-t-il dit.

Depuis mardi, Washington bruisse de rumeurs sur un possible rôle de l'ex-Première dame dans la campagne du sénateur de l'Illinois en tant que candidate à la vice-présidence.

Ils se sont rencontrés au domicile de la sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein, a indiqué le Washington Post. Et selon CNN, la rencontre s'est déroulée en petit comité en présence seulement de quelques hauts responsables de la campagne.

Cette entrevue intervient à la veille de l'annonce par Mme Clinton de son  soutien à M. Obama. Elle mettra officiellement un terme samedi à une campagne longue de seize mois à l'occasion d'une réunion à laquelle elle a convié ses partisans à Washington.

Cette réunion est prévue à midi (16HOO GMT) au National Building Museum dans la capitale américaine, a annoncé l'équipe de campagne de Mme Clinton.

La sénatrice de New York avait elle-même ranimé l'espoir du "ticket de rêve" en déclarant mardi à des collègues démocrates qu'elle était ouverte à cette idée. Elle a toutefois fait savoir jeudi qu'elle ne solliciterait pas la vice-présidence, sans préciser quelle serait sa réponse si Barack Obama la lui proposait.

Vendredi, le sénateur démocrate de New York Chuck Schumer, l'un des soutiens de Mme Clinton, a néanmoins affirmé sur ABC qu'elle accepterait le poste s'il lui était proposé.

"Elle a dit que si le sénateur Obama voulait qu'elle soit vice-présidente et pensait que c'était le meilleur choix pour le ticket, elle acceptera", a-t-il déclaré.

Interrogé jeudi sur CNN, M. Obama avait réaffirmé quant à lui que le nom de Mme Clinton serait sur "la liste des favoris" pour le poste de vice-président de n'importe quel candidat.

Pour vaincre le candidat républicain John McCain en novembre, M. Obama aura besoin de rassembler sur son nom le coeur de l'électorat de Mme Clinton (les femmes, les ouvriers, les personnes âgées et les Américains d'origine hispanique), qui lui a fait défaut durant les primaires.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine