PAKISTAN - TERRORISME

Cinq morts dans un attentat au Pakistan

Trois policiers et deux civils ont été tués et une dizaine de personnes blessées dans un attentat au nord-ouest du Pakistan. La bombe, déclenchée à distance, était placée sur un vélo.

Publicité

Cinq personnes, dont trois policiers, ont été tués vendredi soir dans l'explosion d'une bombe placée sur un vélo, dans le nord-ouest du Pakistan, a-t-on appris samedi de source policière.

L'engin, déclenché à distance, a explosé dans la ville de Dera Ismail Khan, peu après l'explosion à peu de distance d'un premier engin, qui n'a pas fait de victime, a précisé à l'AFP le chef de la police locale, Ghaffar Qaisarani.

"Le vélo piégé a explosé peu après l'arrivée d'une équipe d'enquêteurs de police. Il semble bien que ce soient eux qui aient été visés", a-t-il estimé

Trois policiers et deux civils ont été tués et une dizaine de personnes, dont neuf policiers, blessés, selon lui.

L'attentat n'a pas encore été revendiqué. D'après Ghaffar Qaisarani, il serait lié à la violence qui sévit dans la Province de la frontière du nord-ouest et dans les zones tribales frontalières du Pakistan.

Dera Ismail Khan a aussi été récemment le théâtre d'affrontements religieux entre les communautés sunnite et chiite.

Le Pakistan est en proie depuis dix-huit mois à des violences sans précédent, qui se poursuivent en dépit de l'arrivée au pouvoir à Islamabad d'un nouveau gouvernement, issu des élections législatives remportées en février par l'opposition au président Pervez Musharraf, qui a engagé des négociations avec les talibans pakistanais.

Lundi, un attentat suicide à la voiture piégée visant l'ambassade du Danemark à Islamabad a tué six personnes, dont un Danois. Il a été revendiqué sur internet par al-Qaïda, en représailles à la publication de caricatures du prophète Mohammed dans des journaux danois.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine