KOSOVO

Echange de tirs à la résidence du Premier ministre kosovar

La police a tiré sur des hommes armés qui tentaient d'entrer dans la résidence de Hashim Thaçi à Pristina. Seule la famille du Premier ministre était sur les lieux. La sécurité du gouvernement a été renforcée. (Récit : L. Barcellini)

Publicité

Des inconnus armés ont tenté de pénétrer vendredi soir dans la résidence du Premier ministre du Kosovo, Hashim Thaçi, à Pristina, et l'un d'eux a été blessé lors d'un échange de tirs avec les gardes du corps, a annoncé samedi la police.

Le service de sécurité de M. Thaçi a intercepté les assaillants sur le balcon au deuxième étage alors qu'ils "tentaient de pénétrer" dans la résidence, selon la police.

Le Premier ministre était absent à ce moment là.

"Après une mise en garde, des échanges de tirs ont eu lieu et les inconnus ont fui. Selon les premiers résultats de l'enquête, un des agresseurs a été blessé", a précisé le communiqué de la police.

L'incident s'est produit vers 23H00 (21H00 GMT) dans le quartier résidentiel d'Arberia à Pristina.

Les membres de la famille de M. Thaçi qui se trouvaient à l'intérieur de la résidence n'ont pas été blessés, a ajouté la police, qui n'a pas fourni d'explications sur les raisons éventuelles de l'attaque.

La télévision du Kosovo a diffusé des images du balcon, sur lesquelles étaient visibles des traces de sang.

Le vice-Premier ministre kosovar Hajredin Kuci a dénoncé "l'acte criminel" perpétré contre M. Thaçi et annoncé que la sécurité avait été renforcée contre des membres du gouvernement.

"Il s'agit d'une attaque directe contre le Premier ministre et sa famille", a-t-il déclaré à la presse.

"En conséquence, le gouvernement a ordonné de renforcer les mesures de sécurité autour de plusieurs responsables du gouvernement", a-t-il ajouté sans autre précision.

Le Parlement du Kosovo avait proclamé le 17 février de manière unilatérale l'indépendance de la province serbe, qui était depuis 1999 sous administration de l'ONU.

L'indépendance du Kosovo a été reconnue depuis par une quarantaine d'Etats, dont les Etats-Unis et les principaux pays de l'Union européenne, alors que la Serbie et son allié la Russie la rejettent farouchement.

M. Thaçi, ancien chef de l'Armée de Libération nationale (UCK), la guérilla séparatiste albanaise, est devenu Premier ministre du Kosovo en janvier dernier après la victoire de son parti aux législatives de novembre 2007.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine