FORMULE 1 - GP DU CANADA

Hamilton s'empare de la pole

Le Britannique Lewis Hamilton (Mc Laren) a arraché le meilleur temps dans le dernier tour des qualifications, devançant le Polonais Robert Kubica (BMW-Sauber). Il s'élancera dimanche en pole position du Grand Prix du Canada.

Publicité

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) occupera dimanche la pole position du Grand Prix du Canada de Formule 1, septième épreuve de la saison, après avoir réussi le meilleur temps des qualifications samedi sur le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal.

Avec un temps de 1:17.886, Hamilton a devancé le Polonais Robert Kubica (BMW Sauber) de près de six dixièmes et le Finlandais Kimi Raikkonen (Ferrari) de neuf dixièmes.

Kubica a failli chiper la position de pointe au Britannique en toute fin de séance mais Hamilton a repris son bien à sa toute dernière tentative. C'est sa deuxième pole à Montréal après celle de l'an dernier, qui était sa toute première de sa jeune carrière en F1.

Fernando Alonso, vainqueur ici même il y a deux ans, a placé sa Renault à une excellente quatrième place devant Nico Rosberg (Williams). Felipe Massa, habituellement habile dans l'exercice des qualifications, n'a pu faire mieux cette fois que sixième, devant la seconde McLaren-Mercedes de Heikki Kovalainen.

La grosse déception est venue des Toyota, dont aucune n'a accédé à la troisième phase des qualifications (Q3). Timo Glock a échoué de peu (11e) et Jarno Trulli, inhabituellement mal à l'aise, n'a réussi que le 14e temps après moult têtes à queue.

Comme le matin, la séance s'est déroulée sous un chaud soleil (27 degrés).

Sebastian Vettel n'a pas pu y prendre part: sorti de la piste durant la dernière session d'essais libres plus tôt dans la matinée, la voiture du jeune Allemand était trop abîmée pour être réparée à temps. Il s'élancera donc en 20e et dernière position.

Jenson Button (Honda) a quant à lui rapidement connu un problème mécanique et il est resté à près de sept secondes du meilleur temps de la première phase. Il sera 19e sur la grille.

Enfin, manque de chance pour Mark Webber, qui avait placé sa Red Bull à la cinquième place de la Q2 avant de taper un mur. Il n'a pu prendre part à la Q3 et s'élancera 10e alors qu'il aurait certainement pu prétendre à mieux.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine