ROLAND-GARROS 2008

Les échos côté court

Les forfaits, les dernières nouvelles des vestiaires ou encore les "petites phrases". Retrouvez les derniers échos glanés du côté de la Porte d'Auteuil.

Publicité

Dimanche 8 juin

Borg, le retour. Björn Borg, qui a remporté six fois Roland-Garros, remettra la coupe des Mousquetaires sur le court central au vainqueur de la finale qui oppose Rafaël Nadal à Roger Federer. Si l’Espagnol gagne, il aura ainsi décroché sa quatrième victoire successive à Paris, égalant le record du Suédois.

Byrnes, le grand tour. Le préparateur physique d’Ana Ivanovic, Scott Byrnes avait promis à la nouvelle numéro 1 du tennis féminin qu’il ferait en courant le tour de l’Arc de Triomphe en cas de victoire de sa protégée en finale de Roland-Garros. La Serbe a rempli sa partie du contrat et "attend avec impatience" que Scott Byrnes aille faire son grand tour.

Hablas español ? Si Roger Federer remporte Roland-Garros, il sera le premier non-hispanophone depuis 2001 à gagner le tournoi. Avant l’indéboulonnable Nadal qui squatte la coupe depuis trois ans, un Argentin (Gaston Gaudio) et deux Espagnols (Juan Carlos Ferrero et Alberto Costa) avaient donné une tonalité très ibère à la terre battue parisienne.

   

Samedi 7 juin
  
"Classico". Pour la troisième fois d’affilée, le Suisse Roger Federer et l’Espagnol Rafael Nadal se retrouvent en finale de Roland-Garros. Un "classico" sur terre battue et donc rebattue qui n’a qu’un seul précédent : les trois affrontements à Wimbledon entre Stefan Edberg et Boris Becker entre 1988 et 1990.

"Totalement immature". Mats Wilander a qualifié le comportement de Novak Djokovic lors de sa défaire contre Rafael Nadal en demi-finale de "totalement immature". Selon l’ancien vainqueur de Roland-Garros, l’approche du jeu du Serbe était "stupide" et démontrait qu’il était "encore un peu tendre". Voila qui va remonter le moral du numéro 3 mondial.

Deux sets sinon rien ? Depuis sept ans, la finale dames de Roland-Garros a toujours été bouclée en deux sets (sur trois au maximum). Pire encore pour le spectacle, les malheureuses finalistes du tournoi ont marqué moins de cinq jeux en moyenne par match. 

 

Vendredi 6 juin

Monfils face à la montagne suisse.
Le Français de 21 ans a affronté le numéro un mondial à trois reprises, sans jamais s’imposer. Il n’a même jamais gagné un set.


Balle jaune, balle blanche. Gaël Monfils, qui s’apprête à affronter le numéro un mondial en demi-finale, n’est pas du genre anxieux. Pour preuve, jeudi il est allé frapper quelques balles… au golf. Selon le quotidien français Le Parisien, il est allé parfaire son putt sur le green du golf du Bois de Boulogne avec son père Ruffin, un ami d’enfance et son acupuncteur.

Federer peut-il chuter ? Cette saison, le Suisse s’est incliné à sept reprises. Rafael Nadal a eu raison de lui à deux reprises (Monte-Carlo, Hambourg). Il a également été battu par Novak Djokovic (Open d’Australie), Andy Murray (Dubaï), Mardy Fish (Indian Wells), Andy Roddick (Miami), Nikolay Davydenko (Estoril) et Radek Stepanek (Rome). Gaël Monfils pourrait venir rallonger cette liste.

Jeudi 5 juin

Monfils, sa bataille.
En se qualifiant pour les demi-finales du tournoi de Roland-Garros, Gaël Monfils, 59e joueur mondial, est devenu le neuvième français à atteindre ce stade de la compétition à Paris. Il rejoint ainsi Geogres Goven, Patrick Proisy, François Jauffret, Christophe Roger-Vasselin, Henri Leconte, Cédric Pioline, Sébastien Grosjean et Yannick Noah.

Journée de la femme. Le deuxième jeudi de la quinzaine est, comme à l’accoutumée, le rendez-vous féminin avec les demi-finales filles. Le premier match 100% russe opposera sur le central Dinara Safina à Svetlana Kuznetsova, suivi du face à face entre deux Serbes, Jelena Jankovic à Ana Ivanovic. A cette occasion, chaque spectatrice se voit offrir une rose blanche lors de son entrée dans le stade.

 

Mercredi 4 juin

Un soigneur privé de visa. Jelena Jankovic s’est qualifiée pour les demi-finales en dominant la surprenante espagnole Carla Suarez Navarro (6-3, 6-2) après un bref détour par la Serbie. Après son huitième de finale dimanche, elle a été contrainte de se rendre à Belgrade pour consulter son chiropracteur. Faute de visa, il n'avait pu la rejoindre à Paris.

Bon anniversaire "Rafa". Rafael Nadal peut savourer son 22e anniversaire. Le triple tenant du titre à Roland Garros s’est qualifié pour les demi-finales en donnant une leçon à son compatriote espagnol Nicolas Almagro. Score sans appel : 6-1, 6-1, 6-1. A sa sortie du court, le Majorquin a confié : "On peut encore mieux jouer que je ne l'ai fait aujourd'hui".


Mardi 3 juin

Première pour l’Estonie. Kaia Kanepi est devenue la première joueuse estonienne de l’histoire à atteindre les quarts de finale à Roland Garros. Elle affrontera la Russe Svetlana Kuznetsova, tête de série numéro 4, pour une place en demi-finale.

Parlons peu, parlons bien. “Bien joué, Bon match”. Voilà le contenu du texto de Marat Safin à sa sœur Dinara Safina après sa victoire sur la numéro un mondial, la Russe Sharapova.


Lundi 2 juin

Outsider convaincu. "Je crois que ça va se jouer entre trois joueurs. Ils ont montré qu'ils étaient largement au-dessus des autres". David Ferrer, le quatrième joueur le mieux classé à l’ATP encore en lice dans le tournoi, reconnaît qu’il aura du mal à bousculer la hiérarchie.


Mystère. ‘’On a vécu de folles expériences. Mais je ne vous dirais pas quoi…’’ Le Serbe Novak Djokovic se remémore des souvenirs partagés avec le Letton Ernests Gulbis, son partenaire d’entraînement pendant trois ans, qu’il doit retrouver en quarts de finale.


Dimanche 1er juin

L’étonnant Letton. Ernests Gulbis pourrait entrer dans l’histoire s’il battait le Français Michaël Llodra dimanche. Il serait alors le premier Letton à atteindre les huitièmes de finale d’un tournoi du Grand Chelem. L’année dernière, il s’était déjà distingué en étant le premier Letton à y participer.

 

La bande des cinq. Chardy, Llodra, Benneteau, Mathieu et Monfils passent le prochain tour. Depuis 1971 et la qualification de Goven, Dominguez, Barthès, Proisy et Jauffret, il n’y avait jamais eu cinq Français aux huitièmes de finale de Roland Garros

 

Papa Monfils pas content. Couac dans le monde policé de la télévision sportive. Ruffin Monfils – père de Gaël - s’est lancé samedi dans une tirade contre les commentateurs de France Télévisions, en direct et devant le micro d’un Nelson Montfort interloqué.

 

Où sont les Américaines ? Pour la première fois depuis 1968, les joueuses des Etats-Unis sont absentes des huitièmes de finale. La partie supérieure du tableau féminin, avec ses cinq Russes, une Biélorusse, une Tchèque et une Estonienne, ressemble quant à elle à un rendez-vous d’anciens du bloc soviétique.
 

 

Samedi 31 mai

Llodra fan du PSG. A l’issue de son match – victorieux – contre l’Italien Simone Bolleli, le Français Michaël Llodra a troqué son tee-shirt contre un maillot du PSG au grand plaisir du footballeur parisien Jérôme Rothen, présent dans les tribunes. Llodra espère peut-être qu’à l’instar du club de la capitale, il restera dans la compétition ?

 

Sans Française. Il ne reste plus aucune Française dans le tableau féminin, après l’élimination d’Alizé Cornet vendredi. Il s’agit de la pire année pour le tennis féminin tricolore depuis 1996. Depuis 12 ans, une Française au moins réussit à passer le cap des huitièmes de finale.

 

Du foot, pas du tennis. "Son truc, c’est les jeux de foot". L’oncle et entraîneur de Rafaël Nadal commente ainsi le passe-temps de son protégé qui affectionne les jeux vidéo. Mais pas la simulation de tennis.

 

Djokovic, si lent. Wayne Odesnik a perdu son calme lors de la balle de set de la deuxième manche contre Novak Djokovic,. La cause ? Le numéro 3 mondial aurait pris un temps interminable avant de servir. Le Serbe explique que cette préparation, au cours de laquelle il fait longuement rebondir la balle, l’aide à se concentrer. Une habitude dont il "devrait pouvoir se défaire", concède-t-il.


Vendredi 30 mai

4 à la suite. En raison du retard accumulé à cause de la météo, Rafael Nadal joue pour la quatrième journée consécutive.

L’ancien entraîneur de Justine Hénin à la rescousse de Chakvetadze. Les journaux flamands Het Nieuwsblad et De Standaard révèlent ce vendredi que la Russe Anna Chakvetadze s’entraînera désormais avec Carlos Rodriguez, l’ancien entraîneur de Justine Hénin. Chakvetadze, 6e joueuse mondiale, éliminée dès le deuxième tour à Roland Garros, a connu un début de saison difficile avec 15 défaites pour seulement 6 victoires.

 

Justice. Le tribunal de Paris a interdit vendredi aux sites internet Unibet et Expekt d'organiser des paris en ligne sur le tournoi de Roland Garros. Ils ont été condamné à verser à la Fédération française de tennis, 800.000 euros de dommages et intérêts.
  


Jeudi 29 mai

Serena tacle Sharapova. « Moi j’aide le tennis, pas elle ». Serena Williams critique dans la Gazzetta dello Sport l’attitude de la numéro un mondiale Maria Sharapova lors du tournoi de Rome. La Russe avait rechigné devant les demandes des photographes. Serena estime que Sharapova ne s’investit pas assez dans la promotion du circuit féminin.

L’enfer pour Mauresmo. « C’est une joueuse qui ne prend pas de risque, elle met la balle un mètre au-dessus du filet, un mètre devant les lignes, c'est un enfer ! ». La française Pauline Parmentier, éliminée au premier tour par Carla Suarez Navarro, analyse sur le site Internet de L’Equipe le jeu de celle qui sera la future adversaire de sa compatriote Amélie Mauresmo.


Mercredi 28 mai

Programme chargé. Pour rattraper le retard causé par la pluie, pas moins de 74 matchs de 1er et 2e tour des tableaux hommes et femmes seront disputés mercredi…si la météo le permet.

Tsonga a été opéré. « Si tout se passe bien, Jo en a pour trois mois ». Dans le journal L’Equipe, l’entraîneur de Jo-Wilfried Tsonga, au lendemain de l’opération du genou du Manceau, laisse entendre qu’il ne sera pas revenu au top pour Wimbledon.


Mardi 27 mai

Pluie. 16 matchs des tableaux simples masculin et féminin initialement prévus lundi ont été reportés en raison de la pluie.

Record pour Santoro. Le français Fabrice Santoro, 35 ans, deviendra mardi le détenteur du record du nombre de participations à Roland Garros (19). Sa première apparition sur les courts de la Porte d’Auteuil remonte à 1989. Il était alors âgé de 16 ans.


Lundi 26 mai

Jankovic plus forte, Federer soulagé. Jelena Jankovic et Roger Federer se sont qualifiés pour le deuxième tour. L'une - numéro 3 derrière Sharapova et Ivanovic - se sent plus forte et dit avoir plus de chances "maintenant que Justine Henin n'est plus là". L'autre - numéro 1 mondial - réussit ses débuts à Roland Garros face à l'Américain Sam Querrey, et se dit "soulagé et content car il y a toujours beaucoup de pression dans les premiers tours d'un Grand Chelem".

Lot de consolation. Bonne nouvelle pour Jo-Wilfried Tsonga, forfait pour Roland Garros : sa demi-finale au tournoi de Casablanca lui permet de remonter dans le classement mondial de la 15e à la 11e place.

Roland Garros se met au vert. Un bilan carbone du tournoi sera effectué afin de déterminer les émissions de carbone et de les limiter dans les années à venir. Ce plan d’action inclut des poubelles de tri sur les allers, l’utilisation de matériaux recyclables pour les produits dérivés, la mise à disposition de voitures hybrides à faible émission carbonique et l’aménagement de parkings à vélos.


Dimanche 25 mai

C'est parti ! Les Internationaux de France débutent aujourd'hui. Au programme, le match très attendu qui opposera Paul-Henri Mathieu au vétéran brésilien, Gustavo Kuerten. Le triple vainqueur du tournoi (1997, 2000, 2001) dispute son dernier Roland Garros . La Serbe Ana Ivanovic, tête de série numéro deux, aura l'honneur d'ouvrir les débats sur le court central Philippe-Chatrier à partir de 11 heures.


Samedi 24 mai

Tsonga forfait. Le Français Jo-Wilfried Tsonga, tête de série numéro 14 à Roland Garros, a dû déclarer forfait pour le tournoi. Le héros français de l'Open d'Australie a ressenti la douleur d'une ancienne blessure au ménisque et devra être opéré.

Première pour Devilder. Nicolas Devilder est le seul français à avoir passer le cap des qualifications, il disputera pour la première fois de sa carrière le premier tour de Roland Garros. Il sera opposé à  l'Australien Chris Guccione.

Souvenirs. 25 ans après sa victoire à Roland Garros, Yannick Noah a échangé hier quelques balles sur une péniche avec son adversaire de 1983, le Suédois Mats Wilander.


Vendredi 23 mai
  
Sébastien Grosjean forfait en simple.
Le Marseillais, blessé à l’épaule depuis un mois, doit renoncer au tournoi. Mais il reste engagé dans le double aux côtés de Gustavo Kuerten. "Ce sera plus symbolique qu'autre chose", a-t-il indiqué.

Gustavo Kuerten demande un miracle. Le Brésilien, qui bénéficie d’une wild-card [invitation] pour participer à un dernier tournoi avant sa retraite annoncée, affrontera le Français Paul-Henri Mathieu au premier tour. "Je ne sais pas quelle sera la réaction du public. Paul-Henri est connu ici et ce sera un miracle si les fans sont de mon côté", a-t-il déclaré.

Les Français incertains.
Jo-Wilfried Tsonga "est dégoûté". La blessure qu’il a connue au genou en avril s’est réveillée. Il sera à Paris pour passer des examens samedi. Le finaliste de l'Open d'Australie n’est donc pas sûr de pouvoir participer à Roland-Garros. Gaël Monfils, lui, souffre des adducteurs, mais sa présence au tournoi ne semble pas compromise. 


Jeudi 22 mai

L’anniversaire. Le 5 juin, Yannick Noah, dernier Français à avoir remporté les Internationaux de France, commémore le 25ème anniversaire de son titre. Pour l’occasion, il retrouvera celui qu’il avait vaincu à l’époque, le Suédois Mats Wilander, lors d’un match de gala le 23 mai à Paris.
  
Bartoli forfait ? Inquiétudes autour de la joueuse numéro un du tennis français Marion Bartoli : une douleur l’a contrainte à l’abandon lors du tournoi de Strasbourg, alors qu’elle disputait son match de deuxième tour face à la chinoise Peng Shuai. Blessée au poignet, elle n’est pas certaine de participer aux internationaux de France.

 
Mercredi 21 mai

Murray peu ambitieux. Le Britannique Andy Murray, 11e joueur mondial, a déclaré dans une interview que le tournoi parisien ne serait probablement pas "le premier tournoi du Grand Chelem qu’il gagnerait" et que "aller jusqu’en deuxième semaine serait déjà un bon résultat".

Lindsay Davenport, out. L'ancienne numéro un mondiale, a déclaré forfait. L’Américaine âgée de 31 ans évoque des raisons personnelles. Elle avait été demi-finaliste du tournoi en 1998. Deux autres Américaines, Meghann Shaugnessy et Meilen Tu, ne seront pas non plus au rendez-vous.


Mardi 20 mai

Tatiana Golovin absente. La Française, tête de série numéro 21, a préféré déclaré forfait pour cause de fatigue. Elle n'a pas encore récupéré de son opération de mars dernier pour un kyste. Elle avait fait son retour sur le circuit en mai au tournoi de Berlin, mais s’était fait sortir dès le premier tour par la Danoise Caroline Wozniacki (7-6[4], 6-2).

Balle de match pour Kuerten.  Le Brésilien Gustavo Kuerten, âgé de 31 ans, a annoncé au début de l'année qu'il quittait le circuit après Roland Garros. La Fédération française de tennis (FFT) a choisi de décerner une mention spéciale à celui qui a brillé sur le tournoi de Paris à trois reprises (1997, 2000 et 2001), en lui offrant une "wild card". L'ancien numéro un mondial souffre d'une blessure chronique à la hanche, opérée en 2002 et 2004.

80 bougies. Bâti en 1928 pour accueillir la finale de Coupe Davis entre la France et les Etats-Unis, le stade Roland Garros fête ses 80 ans. Pour l’occasion, la ville de Paris lui rend hommage pendant cinq jours, du 4 au 8 juin. Un terrain de terre battue sera installé sur le Paris de l'Hôtel de Ville, où des exhibitions seront prévues. Les demi-finales et finales seront également diffusées sur un écran géant dressé Place de l’Hôtel de Ville.
 
Les Mousquetaires réunis autour de Philippe Chatrier. Les habitués du court Philippe-Chatrier avaient coutume d’être aiguillés vers les tribunes A, B, C et D. C’est désormais fini : les tribunes ont été rebaptisées aux noms des quatre Mousquetaires : Jacques-Brugnon (A), Jean-Borotra (B), René-Lacoste (C) et Henri-Cochet (D).

Sport propre. Les contrôles anti-dopage seront systématiques à partir des huitièmes de finale pour les simples et des quarts de finale pour les doubles.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine