TERRITOIRES PALESTINIENS

Le Hamas et le Fatah se réunissent à Dakar

Des émissaires du Fatah et du Hamas sont à Dakar afin de reprendre le dialogue, rompu depuis 2007. Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, est à l'initiative de cette réunion visant à réunifier l'Autorité palestinienne.

Publicité

Les mouvements palestiniens du Fatah et du Hamas, en rupture depuis 2007, ont dépêché des émissaires à Dakar qui ont engagé un "processus de dialogue fraternel" dans le cadre d'une médiation du président sénégalais Abdoulaye Wade, a-t-on appris samedi de source officielle.

"Des émissaires des leaders du Fatah et du Hamas se sont retrouvés à Dakar, où ils ont engagé un processus de dialogue fraternel visant à aplanir les divergences et à réconcilier la famille palestinienne", affirme un communiqué transmis à l'AFP par le ministère sénégalais des Affaires étrangères.

Ce texte, daté de samedi, est co-signé par le chef de la diplomatie sénégalaise Cheikh Tidiane Gadio "pour le facilitateur", par Dr Hikmat Zeid "pour le Fatah" et par Emad Khalid Alamy "pour le Hamas".

La rencontre des émissaires palestiniens, dont la durée n'a pas été précisée, s'est déroulée à l'initiative du chef de l'Etat sénégalais, Abdoulaye Wade, également président en exercice de l'Organisation de la conférence islamique (OCI).

"Mandatés pour faire avancer l'agenda de la réconciliation", les émissaires palestiniens ont eu à Dakar un "dialogue direct et fraternel" et ont "remercié le facilitateur pour avoir réussi à rétablir entre eux une atmosphère de confiance et de respect mutuel qui leur a permis de se retrouver autour des intérêts fondamentaux du peuple palestinien", déclare le communiqué.

Selon la même source, M. Wade doit reprendre contact "avec les leaders des deux mouvements pour les prochaines rencontres", dont le calendrier n'a pas été précisé.

Vendredi, le porte-parole de M. Wade, El Hadj Amadou Sall, avait annoncé que le président sénégalais avait entamé une médiation entre les Israéliens et les Palestiniens, dont la première phase consiste à rapprocher les mouvements palestiniens Fatah et Hamas.

L'annonce du Sénégal intervient après l'offre de dialogue du président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas acceptée jeudi par le Hamas, organisation qui contrôle la bande de Gaza.

Le président Wade, 82 ans, avait annoncé au terme du sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), tenu en mars à Dakar, avoir été sollicité par les parties israéliennes et palestiniennes pour entamer une médiation.

Le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza en juin 2007 après avoir défait les forces fidèles au Fatah de M. Abbas, basé à Ramallah (Cisjordanie). Depuis, M. Abbas exigeait en préalable à tout dialogue que le Hamas renonce au pouvoir à Gaza.

Cette acceptation pourrait ouvrir la voie à une réconciliation interpalestinienne à l'heure où les négociations de paix avec Israël, auxquelles le Hamas est hostile, s'enlisent, rendant de plus en plus improbable la conclusion d'un accord avant la fin 2008 comme cela avait été convenu.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine