ETHIOPIE - REPORTAGE

Des Ethiopiens font appel à la foi en attendant la pluie

Alors que la sécheresse persiste, des femmes du nord de l'Ethiopie implorent leur Dieu pour que la pluie revienne et que la population puisse enfin manger à sa faim. (Reportage : F. Berruyer, N. Trabelsi)

Publicité

C’est la prière de la pluie, et la prière du désespoir. Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 ont rencontré des femmes chrétiennes du nord de l’Ethiopie.

 

Elles implorent leur dieu. Avec leur danse, elles demandent la clémence et la pitié.

  
Les paroles de leurs chants ne laissent aucun doute : "Dieu, nous avons un gros estomac, nous avons besoin de manger".

 

Une de ces femmes confie : "J’ai connu tellement de famines. Nous faisons la quête devant notre église pour vivre. Mais surtout nous prions dieu pour la pluie revienne. "

 

La pluie se fait attendre. "La pluie représente nos repas. S’il ne pleut pas nous ne survivrons qu’en quémandant pour notre nourriture. Dieu doit nous aider pour nos récoltes. Nos cultures doivent pouvoir pousser. C’est pour ca que nous prions notre Dieu", précise encore à FRANCE 24 un fidèle.

 

Cela fait 16 siècles que ces Ethiopiens implorent Jésus-Christ. Aujourd’hui plus qu’hier, ces chrétiens n’ont jamais perdu le chemin de la foi. Pour eux, la foi permet plus que tout d’oublier ces malheurs.

 

Dans cette vallée, on trouve 120 églises et monastères. La messe a commencé à minuit pour une longue série de prière. Tambours et chants encensent le seul moment de joie de la cérémonie.

 

Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 ont pu découvrir une chapelle, creusée à la main dans la roche, tel un symbole de la piété des chrétiens d’Ethiopie. La plupart de ces fidèles sont prêts à marcher des heures pour assister à l’office.

 

Le prêtre de cette église explique donc que le plus important, "c’est de croire, d’être religieux", et qu’ainsi "dieu (…) écoute et il améliore [le] quotidien".

 

A l’heure où le soleil se lève, sur le parvis de l’église, c’est l’heure de la communion.

  
Les hommes partagent le pain, une galette éthiopienne, une grosse portion d’injara.

 

Pour beaucoup, c’est le seul repas pour débuter la journée, en attendant le retour de la pluie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine