COLOMBIE - ETATS UNIS

Trois otages américains des FARC repérés dans la jungle

Des militaires colombiens ont repéré trois otages américains retenus depuis 2003 par les FARC. Avec Ingrid Betancourt, ils figurent parmi les 39 otages politiques que la guérilla veut échanger.

Publicité

Les trois otages américains des Farc (guérilla marxiste) ont été localisés par des militaires colombiens qui ne sont pas intervenus pour ne pas mettre leur vie en danger, a affirmé lundi le ministre colombien de la Défense Juan Manuel Santos.

"Nous avons eu une information très fiable sur la localisation des chefs (ndlr: Farc), des otages et de leurs campements. Les nôtres (l'armée) ont vu les trois Américains se baigner dans la rivière et les ont écoutés parler en anglais", a ajouté M. Santos qui n'a pas précisé la date à laquelle ils avaient été repérés.

Selon le ministre, les américains Marc Gonsalves, Thomas Howes et Keith Stansell ont été observés par les militaires alors qu'ils se baignaient de l'autre côté de la rive du rio Apaporis (sud-est, dans le département du Guaviare).

Juan Manuel Santos a précisé qu'il n'avait pas été possible de monter une opération pour libérer les otages par la force car ces derniers ont été rapidement transférés vers un autre camp de détention.

La présence dans cette zone de l'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt n'a pu être établie, a-t-il ajouté.

Les trois otages américains, des sous-traitants recrutés par la département de la Défense, se trouvaient en mission de lutte contre la drogue à bord d'un avion du Southern Command qui a dû se poser à la suite d'une défaillance mécanique dans une zone contrôlée par les Forces armées révolutionnaires colombiennes (Farc), le 13 février 2003. Ils ont ensuite été capturés.

La guérilla des Farc détient 39 otages dits "politiques", dont Ingrid Betancourt et les trois Américains, qu'elle veut échanger contre 500 guérilleros emprisonnés.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine