MAROC - TERRORISME

La justice marocaine condamne un réseau islamiste

Vingt-neuf membres de la "cellule de Tétouan" ont été condamnés à de la prison par la justice marocaine pour avoir recruté des personnes envoyées combattre en Irak. Cette "cellule" avait noué des relations avec Al-Qaïda.

Publicité

Vingt-neuf personnes dites de la "cellule de Tétouan" ont été condamnées mardi au Maroc à des peines allant d'une à huit années de prison pour avoir recruté des volontaires pour aller combattre l'armée américaine en Irak, a-t-on appris auprès du tribunal.

Le groupe a été reconnu coupable d'association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terrorisme, d'avoir tenu des réunions publiques non autorisées et d'avoir recruté des Marocains pour aller combattre en Irak.

La "cellule de Tétouan" avait été localisée par la police en janvier 2007. Ses membres avaient été inculpés pour avoir entretenus des relations financières et idéologiques avec Al Qaïda et le Groupe islamique combattant marocain (GICM).

Parmi les personnes du  groupe, Ahmed Safri, un Marocain de 55 ans, ayant vécu 30 ans en Suède avant de retourner dans son pays natal, a été condamné à trois ans de prison.

Un des avocats de la défense, Mohamed Hilal, a indiqué que les condamnés feraient vraisemblablement appel.

Un millier d'islamistes sont emprisonnés au Maroc pour des accusations de faits liés au terrorismes. Plusieurs centaines d'entre eux ont élevé des protestations ces derniers mois, pour mauvais traitements et conditions difficiles.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine