COREE DU SUD

Le président sud-coréen cherche un compromis

Une manifestation géante a paralysé le centre de Séoul mardi soir, pour réclamer la démission du président Lee Myung-bak. Celui-ci semble plutôt enclin à appeler sa rivale politique pour former un nouveau gouvernement. (Récit N. Germain)

Publicité

La police sud-coréenne tentait mercredi matin de disperser les derniers participants à la manifestation géante qui a paralysé le centre de Séoul la veille au soir alors que le président Lee Myung-bak semblait prêt à appeler sa rivale politique au gouvernement.

Mardi soir, les rues de la capitale ont retenti des appels au départ du président Lee Myung-bak lancés par une foule immense composée de mères de familles, d'étudiants, d'employés de bureau et de syndicalistes déterminés qui ont défilé aux chandelles.
Selon la presse, Séoul n'avait pas connu de manifestation aussi importante depuis 20 ans.

Mercredi matin, la police tenait de dispenser quelques centaines de manifestants encore présents près d'une barricade de conteneurs remplis de sable pour bloquer la rue principale menant au palais présidentiel.

Le président semblait de son côté prêt à appeler Park Geun-hye, sa rivale pour le contrôle du Grand Parti national (GNP), au poste de Premier ministre, selon le quotidien Chosun Ilbo.

L'image d'homme capable, dont avait bénéficié Lee pour son élection à la présidence il y a trois mois, est devenue désormais son handicap le plus lourd.

Les Sud-Coréens le considèrent trop occupé à faire avancer ses propres projets et peu concerné par leurs propres besoin, expliquent les analystes.

L'accord conclu en avril avec les Etats-Unis visait à promouvoir un accord de libre-échange bilatéral que le Congrès américain menaçait de bloquer si la Corée du Sud n'ouvrait pas son marché du boeuf aux importations.

La controverse a servi de révélateur à un chapelet de griefs de la population à l'encontre du gouvernement, lequel a présenté sa démission mardi.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine