ETATS-UNIS - PRESIDENTIELLE

Obama se sépare de l'un de ses conseillers

Jim Johnson, conseiller d'Obama, chargé de l'aider à trouver un candidat à la vice-présidence, est accusé d'avoir obtenu un prêt immobilier à des conditions privilégiées. Le candidat démocrate a accepté sa décision de se retirer.

Publicité

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama a annoncé mercredi s'être séparé d'un conseiller chargé de l'aider à trouver un candidat à la vice-présidence, Jim Johnson, accusé d'avoir obtenu un prêt immobilier à des conditions privilégiées.

"Jim ne voulait d'aucune façon détourner l'attention de la tâche très importante visant à rassembler des informations sur mon candidat à la vice-présidence, donc il a pris la décision de se retirer, ce que j'ai accepté", a annoncé M. Obama dans un communiqué.

M. Johnson est un ancien PDG du géant du crédit immobilier Fannie Mae. Depuis plusieurs jours il était accusé d'avoir obtenu des conditions privilégiées de son ancien employeur. Mercredi le Washington Post était allé plus loin, assurant que M. Johnson avait notamment bénéficié d'une manipulation des comptes de la société en 1998 lui ayant permis d'empocher une prime de 1,9 million de dollars.

M. Johnson faisait partie d'un trio, avec Caroline Kennedy et un ancien responsable du ministère de la Justice durant la présidence de Bill Clinton, Eric Holder, chargé d'aider Barack Obama à choisir son colistier pour la présidentielle américaine de novembre.

M. Johnson est un vétéran de cet exercice pour les candidats démocrates. Il avait notamment participé à la sélection de Geraldine Ferraro pour Walter Mondale en 1984, et de John Edwards pour John Kerry en 2004.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine