ROYAUME-UNI

Des documents secrets sur Al-Qaïda oubliés dans un train

Le gouvernement britannique ouvre une enquête après la découverte de documents secrets sur Al-Qaïda et l'Irak dans un train britannique. Le fonctionnaire britannique qui les avait oubliés a été suspendu de ses fonctions. (Récit : M. Gaudin)

Publicité

Un fonctionnaire britannique visé par une enquête policière après l'oubli dans un train à Londres de documents classés top-secret portant sur le réseau terroriste Al-Qaïda a été suspendu de ses fonctions, a indiqué le gouvernement jeudi.

Un porte-parole du Cabinet britannique avait confirmé mercredi que "deux documents estampillés secrets ont été laissés dans un train et ont par la suite été remis à la BBC".

Le fonctionnaire en question a été interrogé dans le cadre d'une enquête interne au gouvernement et sera suspendu de ses fonctions, alors que les investigations se poursuivent.

La chaîne de télévision publique BBC a précisé que les documents --sept pages contenues dans une enveloppe cartonnée orange-- avaient été abandonnés sur le siège d'un train qui s'apprêtait à quitter la gare de Waterloo, dans le centre de Londres, pour la région du Surrey.

C'est un passager du train qui a ramassé l'enveloppe et découvert à l'intérieur ce document contenant les dernières renseignements du gouvernement sur la situation du réseau terroriste Al-Qaïda, ainsi qu'une évaluation "top secret et parfois accablante" des forces de sécurité en Irak, avant de les remettre à un journaliste de la chaîne, a poursuivi la BBC.

Le rapport portant sur Al-Qaïda, commandé par les ministères britanniques des Affaires étrangères et de l'Intérieur, était classé "UK top secret" et sur chaque page était inscrit "For UK, US, Canadian and Australian eyes only" (Uniquement pour lecture britannique, américaine, canadienne et australienne).

La rapport sur l'Irak avait été commandé par le ministère britannique de la Défense.

Selon la BBC, une enquête d'envergure avait été lancée par la police après le signalement de la perte des documents, les responsables craignant que des données aussi sensibles tombent entre de mauvaises mains.

Le Royaume-Uni a connu ces derniers mois plusieurs failles en matière de sécurité avec des pertes successives de données personnelles sensibles. Le fisc a notamment égaré des disques informatiques contenant des fichiers d'allocations familiales concernant 25 millions de personnes, et le ministère de la Défense a reconnu en janvier le vol d'un ordinateur contenant les données personnelles de quelque 600.000 recrues potentielles de l'armée.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine