FRANCE - ETATS-UNIS

Bush célèbre l'amitié franco-américaine

Arrivé vendredi à Paris pour une visite de deux jours, le président américain a vanté les mérites de l'alliance avec la France, "la première amie des Etats-Unis". (Récit : K. Chabour)

Publicité

Le président américain George W. Bush a encensé vendredi à son arrivée à Paris les relations entre les Etats-Unis et la France, "première amie de l'Amérique", estimant que les brouilles entre les deux pays n'avaient jamais mis en danger l'alliance franco-américaine.

"Cela fait un peu plus de quatre ans que nous étions venus à Paris ensemble (ndlr: avec son épouse), et depuis beaucoup de choses ont changé: Laura a écrit un livre, notre fille s'est mariée, mon père a sauté en parachute et mes cheveux sont devenus beaucoup plus gris", a plaisanté M. Bush, qui accomplit une tournée européenne d'adieux.

"Ce qui n'a pas changé, c'est l'amitié entre la France et l'Amérique", a-t-il poursuivi dans son discours prononcé au siège de l'Organisation pour la Coopération de le Développement économiques (OCDE).

"L'histoire récente a prouvé qu'aucun désaccord ne peut entamer les liens profonds qui existent entre nos nations", a-t-il dit.

"La France a été la première amie de l'Amérique, et au cours des siècles nos nations sont restées unies dans des moments clé", comme les deux Guerres mondiales, la Guerre Froide et le 11-Septembre 2001, a-t-il ajouté.

Après les attaques terroristes du 11-Septembre, "un grand quotidien français a publié un titre que mon pays n'oubliera jamais: +Nous sommes tous Américains+", a déclaré M. Bush, prononçant en français le titre de l'éditorial du quotidien Le Monde d'alors.

"L'Amérique en sait gré au peuple français, nous sommes fiers de vous appeler nos amis et notre alliance résistera au temps", a-t-il conclu.

L'arrivée au pouvoir il y a un an de M. Sarkozy a permis de rétablir un climat de confiance entre Paris et Washington, après des années de tensions dues à l'opposition résolue de Jacques Chirac à la guerre américaine en Irak en 2003.

MM. Bush et Sarkozy devaient avoir un dîner privé, avec leurs épouses, vendredi soir au palais de l'Elysée, avant de se retrouver pour un entretien samedi matin.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine