RELIGION - ETAS-UNIS

L'église catholique américaine s'attaque aux cellules souches

La conférence des évêques américains a clos ses délibérations à Orlando (Floride) en adoptant, pour la première fois, un document se prononçant contre le recours aux cellules souches embryonnaires dans la recherche.

Publicité

La conférence des évêques américains a clos vendredi ses délibérations à Orlando (Floride, sud-est) en adoptant pour la première fois un document se prononçant contre le recours aux cellules souches embryonnaires dans la recherche.

Il s'agit de la première déclaration officielle faite par les évêques (américains) consacrée exclusivement à cette question, selon la conférence des évêques.

L'Eglise catholique considère que l'embryon est un être humain à part entière. Pour cette raison, elle condamne l'avortement et les manipulations génétiques comme la recherche sur les cellules souches.

Les cellules souches sont des cellules indifférenciées, issues de l'embryon ou de tissus adultes, capables de se multiplier et de proliférer en culture. Les scientifiques fondent sur ces cellules de grands espoirs pour parvenir à "réparer" des organes défaillants du corps humain.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine