ALGERIE - AL QAIDA

Al-Qaïda revendique un double attentat en Algérie

L'organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb Islamique a revendiqué dans un communiqué diffusé sur Internet le double attentat qui a coûté la vie à un ingénieur français, dans la province de Boumerdès.

Publicité

Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) revendique dans un communiqué diffusé samedi sur internet le double attentat qui a coûté la vie à un ingénieur français, le week-end dernier en Algérie, et promet d'en commettre d'autres aux dépens des "croisés".

Le mouvement s'attribue également deux précédents attentats contre l'armée algérienne, dont l'un a, selon lui, été commis par deux kamikazes, le 4 juin.

"Sachez, croisés et apostats qui les servent, que les bataillons de la foi se sont engagés à s'en prendre à vous",
lancent les auteurs du communiqué.

L'authenticité du document, illustré avec les portraits des prétendus kamikazes, n'a pu être vérifiée.

L'attentat commis le 8 juin devant la gare de Beni Amrane, dans la province de Boumerdès a également coûté la vie au chauffeur de l'ingénieur, premier français tué en Algérie depuisle début des violences politiques, en 1992. Le ministère
algérien de la Défense a démenti le bilan de 12 morts avancé par un diplomate occidental.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine