ETATS-UNIS - MEDIAS

Le journaliste américain Tim Russert est décédé

Tim Russert, journaliste vedette de la chaîne américaine NBC, est décédé d'une crise cardiaque à l'age de 58 ans. Il présentait notamment l'émission politique "Meet the Press", passage obligé de toute la classe politique américaine.

Publicité

La chaîne de télévision américaine NBC a annoncé vendredi que son journaliste politique vedette, Tim Russert, chef du bureau de Washington, avait succombé à une crise cardiaque à l'âge de 58 ans.

  

Tim Russert était notamment l'animateur de l'une des émissions politiques dominicales les plus regardées, "Meet the Press" (rencontre avec la presse), étape obligée pour tout ce que les Etats-Unis comptent de responsables politiques.

  

"C'est mon triste devoir d'annoncer que mon ami et collègue Tim Russert (...) s'est effondré et est mort cet après-midi pendant qu'il était au travail au bureau de NBC à Washington", a annoncé à l'antenne de NBC le journaliste Tom Brokaw.

  

Parmi de nombreux responsables politiques, le président George W. Bush et les candidats à la présidentielle ont rapidement réagi à cette annonce.

  

En visite à Paris, M. Bush a souligné que, "plus ancien présentateur de l'émission restée la plus longtemps à l'antenne dans l'histoire de la télévision, (Tim Russert) a été pendant plus de deux décennies une institution aussi bien dans le monde de l'information que de la politique".

  

Le candidat républicain à la présidentielle John McCain a souligné que le journaliste était "tout simplement un type formidable. J'étais fier de le considérer mon ami, et dans les jours qui viennent nous rendrons hommage à une vie dont les contributions dureront longtemps".

  

"Il n'y avait pas de meilleur intervieweur à la télévision, ni d'analyste plus réfléchi de la politique, et il était l'un des hommes les meilleurs que je connaisse", a déclaré M. Obama.

  

Non seulement NBC mais aussi les chaînes d'information continue rivales CNN et Fox News ont interrompu leurs programmes pour annoncer la mort du journaliste, plusieurs vedettes de NBC se succédant pour rendre hommage avec émotion à un "professeur, un mentor, un ami", comme l'a dit notamment une de ses collègues, Andrea Mitchell, épouse de l'ancien président de la Réserve fédérale Alan Greenspan.

  

Tim Russert, haute silhouette enveloppée et sourcils froncés, était connu en particulier pour ses interviews très incisives et sans concession, traquant les moindres contradictions parmi les déclarations des hommes ou femmes politiques.

  

Il avait suffi qu'il déclare le 6 mai: "nous savons maintenant qui va être le candidat du parti démocrate, et personne ne va le contester", pour que le consensus s'impose sur le fait que Barack Obama avait de facto remporté l'investiture - même s'il a fallu attendre un mois avant que Hillary Clinton se retire formellement de la campagne présidentielle.

  

Tim Russert a publié en 2004 son autobiographie en forme d'hommage à son père, "Big Russ and me", racontant son parcours: né à Buffalo, non loin des chutes du Niagara, dans une famille modeste d'origine irlandaise, il a été avocat avant de travailler avec l'ancien sénateur démocrate de New York Daniel Patrick Moynihan, puis de se faire embaucher par NBC en 1984.

  

La femme de Tim Russert, Maureen Orth, est journaliste au magazine Vanity Fair et son fils Luke un journaliste sportif de radio fraîchement diplômé de l'université Boston College.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine