ENERGIE - ASEM

Les prix du pétrole au centre du forum Asie-Europe

Les ministres des Finances de 43 pays se sont retrouvés sur l'île de Jeju, en Corée du Sud, pour des discussions largement consacrées au prix du baril de brut, alors que des grèves massives bloquaient les principaux ports de la péninsule.

Publicité

Les ministres des Finances de 43 pays d'Asie et d'Europe se sont retrouvés dimanche en Corée du Sud pour des discussions informelles largement consacrées à l'envolée des prix du brut.

Quelque 27 pays d'Europe et 16 d'Asie sont représentés au forum Asie-Europe (Asem) qui se tient jusqu'à lundi sur l'île sud-coréenne méridionale de Jeju.

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde a d'emblée exprimé les préoccupations récurrentes sur le prix des denrées alimentaires et de l'essence en mettant en garde contre les risques de troubles sociaux.

"C'est effectivement amplifié et beaucoup plus dramatique pour les économies émergentes et les pays en voie de développement, mais c'est clairement un sujet de préoccupation commun", a dit la ministre en appelant à une coopération accrue Europe-Asie.

La flambée des prix au brut et des denrées alimentaires a été particulièrement ressentie en Asie, théâtre de nombreuses manifestations.

Les principaux ports de Corée du Sud restaient d'ailleurs paralysés dimanche, pour le troisième jour consécutif, à la suite d'un mouvement de grève des chauffeurs routiers contre la hausse des prix de l'essence.

Le plus grand port du pays, Pusan (Sud), était saturé de conteneurs et les principales plateformes ne tournaient qu'à 20% de leur capacité quotidienne moyenne, selon le ministère des Transports et des Affaires maritimes.

Le prix du pétrole s'est emballé la semaine dernière, frisant les 140 dollars le baril avant de se replier légèrement.

Les ministres des Finances du G8 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie, Canada, Russie) ont averti samedi dans leur communiqué final à Osaka (ouest du Japon) que le pétrole cher constituait "une sérieuse menace pour la stabilité de la croissance mondiale".

Ils ont également demandé au Fonds monétaire international (FMI) et à l'Agence internationale de l'énergie (AIE) d'analyser les "facteurs réels et financiers derrière le récent bond des prix du pétrole et leur volatilité".

Les discussions de l'Asem porteront également sur l'intégration économique au niveau de l'UE et de l’Asie, le financement des infrastructures et les mesures du marché visant à lutter contre les changements climatiques.

L'Asem, qui a vu le jour en 1997, est un forum informel visant à faciliter le dialogue entre les deux continents et dont le nombre de membres n'a cessé de croître.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine