ARGENTINE - AGRICULTURE

Manifestation de soutien pour le "campo" en Argentine

Des milliers d'Argentins ont manifesté à Buenos Aires et dans d'autres villes du pays pour soutenir les agriculteurs qui protestent depuis plus de trois mois contre la hausse des taxes. (Récit: C. Massé)

Publicité

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue lundi soir dans plusieurs villes argentines pour soutenir le "campo", la campagne argentine, qui proteste depuis plus de trois mois contre une hausse des taxes.

A Buenos Aires et dans plusieurs villes de l'intérieur, des centaines de personnes se sont rassemblées en frappant sur des casseroles pour apporter leur soutien au mouvement des agriculteurs et réclamer une solution à un conflit qui s'est aggravé le week-end dernier après l'arrestation pendant quelques heures d'un dirigeant agricole.

Ces "cacerolazos", protestations à grand renfort de casseroles, ont débuté en début de soirée et se poursuivaient dans la nuit, y compris devant la résidence de la présidente Cristina Kirchner à Olivos, dans la banlieue de Buenos Aires. La tension, déjà forte depuis samedi, s'est encore accrue après des déclarations lundi de Luis D'Elia, leader social "kirchnériste", dénonçant l'existence d'un complot économique, fomenté par l'ancien président Eduardo Duhalde, adversaire de Mme Kirchner, bien qu'appartenant au péronisme, mouvement politique dont se réclame la présidente argentine.

Luis D'Elia, coutumier des déclarations chocs, a appelé les Argentins à se mobiliser mercredi, pour défendre la démocratie, à l'occasion d'un grand rassemblement des partisans de la présidente, prévu le même jour qu'une grande manifestation du "campo".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine