AFGHANISTAN

Offensive de l'armée et de l'Otan contre les Taliban

L'armée afghane et l'Otan mènent une offensive contre des Taliban près de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. Une vingtaine d'insurgés et deux soldats afghans ont été tués. (Récit : L. Dupont)

Publicité

Retrouvez le dossier spécial : "L'Afghanistan sous perfusion"

 

Un millier de soldats afghans et de la force de l'Otan ont lancé mercredi une offensive contre des talibans regroupés dans des villages dans le sud de l'Afghanistan, au cours de laquelle une vingtaine d'insurgés et deux soldats afghans ont été tués, selon Kaboul.

Soldats et policiers afghans, soutenus par la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan, ont lancé dans la matinée une opération de "nettoyage" visant les talibans dans le district d'Arghandab, à moins de 20 km de Kandahar, la grande ville du Sud du pays, a indiqué le ministère de la Défense.

"Nous continuons à progresser dans le district. Il n'y a aucune présence visible de l'ennemi, qui est éparpillé, il n'y a pas vraiment de ligne de front, c'est une région couverte de vignes et d'arbres fruitiers", a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Zemaraï Bashary.

"Des dizaines de terroristes ont été tués au cours de bombardements de l'Otan et de l'artillerie de l'armée afghane. Les corps de 16 d'entre eux ont été retrouvés", a affirmé le ministère de la Défense dans un communiqué.

En outre, "trois terroristes ont été tués au cours d'une fusillade", a ajouté le ministère, qui déplore également la perte de deux de ses soldats.

"Nous avons intercepté des conversations radios en ourdou (la langue nationale au Pakistan, ndlr), ce qui indique qu'il y a des étrangers parmi les talibans", a affirmé le gouverneur de la province de Kandahar, Asadullah Kahled.

"Plus d'un millier de soldats afghans et de l'Isaf participent à l'opération", a précisé le porte-parole de la force de l'Otan, le général Carlos Branco.

"Nous progressons prudemment car nous voulons éviter toute perte parmi les civils et nous nous méfions des bombes artisanales dissimulées par les insurgés. L'opération se poursuivra cette nuit", a-t-il ajouté.

"Nous sommes prêts, nous avons miné toutes les routes et détruit les ponts qui donnent accès au district", a affirmé à l'AFP le mollah Sayed Ahmad, un responsable taliban dans le village de Ta-been.

"Nous n'avons aucune intention d'abandonner Arghandab, que nous allons utiliser pour mener des attaques contre Kandahar, notamment des attentats suicides", a renchéri au téléphone un porte-parole des talibans, Yousuf Ahmadi.

A Kandahar, un kamikaze présumé à vélo a d'ailleurs été abattu dans l'après-midi par la police, a annoncé le ministère de l'Intérieur, assurant qu'il transportait des explosifs sur lui.

Deouze insurgés ont également été tués au cours d'un affrontement qui n'est pas lié à l'opération dans le district de Maiwand, toujours dans la province de Kandahar, selon le ministère de la Défense.

Le district d'Arghandab revêt une grande importance stratégique, selon Nik Mohammad, chef local et ancien commandant de la résistance contre les Soviétiques.

"Sur le plan économique, ses vergers de grenadiers, ses raisins constituent une importante source de revenus pour Kandahar. Et sur le plan militaire, ils peuvent facilement mener des attaques dans la ville de Kandahar qui est toute proche", a-t-il expliqué.

Mardi, l'Otan a largué par hélicoptère des tracts pour demander aux habitants de se barricader chez eux. Des centaines de familles ont préféré fuir leurs villages en emportant leurs maigres possessions.

"Près de 1.500 familles ont abandonné leurs maisons", a indiqué Ahmad Wali Karzaï, chef du conseil de la province, et frère du président Hamid Karzaï.

La province de Kandahar, berceau des talibans, est encore aujourd'hui l'un de leurs bastions. Vendredi, un de leur commando a pris d'assaut la prison de Sarposa, à Kandahar, libérant de 900 à 1.100 prisonniers, parmi lesquels 400 talibans présumés.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine