Accéder au contenu principal

L'Allemagne enterre le rêve portugais

L'Allemagne a croqué les favoris lusitaniens en quart de finale de l'Euro en l'emportant 3-2. Naïf en défense, le Portugal a cédé face au réalisme des attaquants allemands. (Récit : N. Germain)

Publicité

Pour voir tous les résultats de l'Euro 2008 et les commentaires de nos Observateurs, cliquez ici.

 

 

L'Allemagne a renfilé jeudi son costume de favori de l'Euro en se qualifiant pour les demi-finales avec une victoire 3-2 contre le Portugal à Bâle.


Le Portugal pensait bien lui avoir chipé la tunique avec son début de tournoi convaincant et la présence dans ses rangs de la nouvelle vedette du football mondial, Cristiano Ronaldo.


Il a été une nouvelle fois victime de Bastian Schweinsteiger, auteur du premier but allemand et passeur décisif sur les deux autres de Miroslav Klose et Michael Ballack, deux ans après son doublé dans la "petite finale" de la Coupe du monde remportée 3-0 par les Allemands.


Rapidement mené 2-0, le Portugal a constamment couru après le score. Nuno Gomes, en première mi-temps, puis Helder Postiga en fin de match n'auront fait qu'entretenir l'espoir sur une pelouse du parc Saint-Jacques parsemée de plaques brunes quelques jours après son changement dans l'urgence.


L'Allemagne pourrait retrouver en demi-finale la Croatie, qui l'a battue au premier tour et affronte la Turquie en quarts vendredi.


Epargnés lors du dernier match de poule sans enjeu face à la Suisse, les titulaires portugais ont bénéficié de cinq jours de récupération de plus que les joueurs allemands, contraints de batailler lundi face à l'Autriche pour arracher leur place en quarts de finale.


Sous les yeux de Joachim Löw, installé en tribunes en raison de sa suspension, l'Allemagne impose pourtant son tempo en début de match.


Une action collective d'école et un coup de pied arrêté lui permettent de concrétiser son emprise sur le match, après une reprise du genou de Joao Moutinho au-dessus du but de Jens Lehmann.


COURSE POURSUITE


Schweinsteiger surgit d'abord au premier poteau pour expédier au fond des filets portugais un centre au cordeau de Lukas Podolski, décalé sur la gauche après un double "une-deux" avec Klose et Ballack (22e).


Buteur, Schweinsteiger devient passeur décisif quatre minutes plus tard pour déposer un coup-franc sur la tête de Klose, auteur de son 40e but en 79 sélections.


Dominé et mené 2-0 en moins d'une demi-heure, le Portugal tente de s'en remettre à Cristiano Ronaldo, plusieurs fois lancé en profondeur sans réussite.


L'une de ces passes permet toutefois à la vedette portugaise de se présenter seul face à Lehmann à cinq minutes de la mi-temps. Il perd son duel mais Nuno Gomes réussit à propulser le ballon au fond du but allemand malgré le retour de Christoph Metzelder.


Juste avant la pause, Ronaldo manque l'égalisation de peu sur une frappe excentrée dans la surface frôlant le but de Lehmann.


Le Portugal continue sa course poursuite en début de seconde période mais après une tête de Pepe au-dessus sur corner, l'Allemagne reprend ses deux longueurs d'avance à l'heure de jeu avec un troisième but conforme au deuxième, hormis l'identité du buteur.


Schweinsteiger tire un coup-franc de la gauche et Ballack devance la sortie de Ricardo.


L'Allemagne vit pourtant une fin de match stressante et de longues séquences de pression portugaise sur son but après la réduction du score de Helder Postiga sur un centre de Nani à trois minutes de la fin du temps réglementaire.


Mais l'Allemagne refuse de se laisser dépouiller et tient jusqu'au bout.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.