EUROPE - SLOVAQUIE

La Slovaquie entrera dans la zone euro en 2009

Les chefs d'Etat et de gouvernement européens, réunis en sommet à Bruxelles, ont autorisé la Slovaquie à adopter l'euro dès le 1er janvier 2009. Elle deviendra ainsi le seizième pays membre de la zone euro.

Publicité

Les chefs d'Etat et de gouvernement européens ont donné leur feu vert jeudi à l'adoption de l'euro le 1er janvier 2009 par la Slovaquie, qui deviendra ainsi le premier pays de l'ex-bloc soviétique à franchir le pas.

La Slovaquie deviendra aussi à cette date le 16e pays membre de la zone euro.

Réunis en sommet à Bruxelles, les dirigeants européens ont sans surprise entériné un avis en ce sens déjà donné par leurs ministres des Finances, suite à des propositions en mai de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne. La BCE avait cependant fait part de ses "inquiétudes majeures" au sujet de l'inflation élevée dans ce pays.

Les pays candidats à l'entrée dans la zone euro doivent respecter une série de critères stricts, sur la maîtrise de l'inflation, le taux de change, les déficits publics et la dette notamment.

"Je voudrais féliciter la Slovaquie pour avoir rempli tous les critères nécessaires", a déclaré le Premier ministre slovène Janez Jansa, dont le pays préside actuellement l'UE, cité dans un communiqué.

La dernière étape est désormais fixée au 8 juillet, où les ministres des Finances européens doivent définitivement valider l'élargissement de la zone euro à la Slovaquie. C'est également à cette date que sera fixé le taux de conversion définitif de la couronne slovaque en euro.

Des dix nouveaux adhérents à l'UE en 2004, trois ont rejoint à ce jour la zone euro, la Slovénie en premier, en 2007, suivie de Malte et Chypre en janvier 2008. La Slovaquie sera donc le quatrième d'entre-eux. L'arrivée des autres pays n'est pas attendue tout de suite.

Selon le gouverneur de la banque centrale tchèque Zdenek Tuma, il faudra attendre quatre ou cinq ans avant de voir d'autres pays adopter la monnaie unique européenne.

L'entrée dans la zone euro constitue un succès politique pour le Premier ministre slovaque Robert Fico, qui milite pour obtenir un taux de conversion élevé entre la couronne slovaque et l'euro.

Il a confirmé jeudi soir à Bruxelles devant la presse sa volonté d'obtenir le taux de conversion le plus élevé possible, et s'est félicité du feu vert des dirigeants européens.

"C'est un grand succès", a-t-il souligné, ajoutant qu'il s'agissait de "la première fois" qu'un pays en transition vers une économie de marché devenait "en un temps bref, non seulement un membre de l'UE et de l'espace Schengen, mais aussi un membre de la zone euro".

M. Fico a obtenu fin mai une forte réévaluation de sa monnaie par rapport à l'euro, de 17,6%, ce qui va lui permettre d'adopter la monnaie unique européenne l'an prochain dans des conditions plus avantageuses. Il s'agit de la deuxième réévaluation de ce type en un peu plus d'un an après une première intervenue en mars 2007.

Cette réévaluation, qui a été justifiée "par des améliorations continues des fondamentaux économiques" de la Slovaquie, a porté sur le cours de référence de la devise dans le cadre du mécanisme de change européen dit MCE II, qui constitue l'antichambre de l'adhésion à la monnaie unique pour les pays candidats.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine