LIBAN - ETATS-UNIS

Une diplomate américaine cible de jets de pierres au Liban

Le convoi de la chargée d'affaires américaine au Liban, Michèle Sison, en visite à Nabatiyé (sud Liban), a été la cible de jets de pierres lancés par des partisans du Hezbollah chiite libanais.

Publicité

Des partisans du Hezbollah chiite libanais ont lancé mercredi des pierres contre le convoi de la chargée d'affaires américaine au Liban, Michèle Sison, lors d'une visite à Nabatiyé (sud), a-t-on appris de source des services de sécurité.

"Près de 200 personnes, dont des femmes et des enfants, ont encerclé la maison où se trouvait Mme Sison et ont lancé des pierres contre la résidence puis contre son convoi, touchant la voiture où elle se trouvait", a indiqué cette source, qui a ajouté que les manifestants criaient: "à mort les Etats-Unis, à mort Israël. Nous ne voulons pas de vous dans le sud du Liban".

Le département d'Etat américain a indiqué par la suite qu'un garde de sécurité libanais avait été légèrement blessé à la jambe mais que sa blessure "n'avait pas nécessité une hospitalisation".

"L'un des gardes de sécurité libanais locaux a effectivement été touché par une des pierres", mais "il n'y a pas eu de sérieuses blessures" à Nabatiyé, a déclaré le porte-parole du département d'Etat Tom Casey.

Selon M. Casey, l'incident s'est produit lorsqu'une des voitures du convoi de la chargée d'affaires est tombée en panne et que les membres du convoi ont décidé de s'arrêter à Nabatiyé pour déjeuner en attendant que les réparations soient effectués.

Une douzaine d'individus -surtout de jeunes hommes - "ont commencé à jeter des pierres sur les véhicules", alors que le convoi s'apprêtait à repartir, a dit M. Casey, qui a précisé que Mme Sison avait pu reprendre le cours normal de sa visite par la suite.

La chargée d'affaires était l'invitée de Abdallah Bitar, un dirigeant du Courant chiite libre, un parti opposé au Hezbollah.

Cet incident intervient deux jours après la visite au Liban de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice durant laquelle elle a affirmé que Washington continuait à considérer le Hezbollah comme "une organisation terroriste".

Ancienne ambassadrice aux Emirats arabes unis, Mme Sison a été choisie par le président américain George W. Bush comme ambassadrice au Liban en février 2008 mais sa nomination nécessite l'approbation du Sénat américain.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine