ETATS-UNIS - INONDATIONS

La décrue a commencé dans le Midwest américain

Le président américain George W. Bush a annoncé une aide de quatre milliards de dollars pour réparer les dégâts causés par les inondations qui ont frappé le Midwest américain. (Récit : L. Cuvillier)

Publicité

Le président américain George Bush s'est rendu jeudi dans les régions du Midwest américain frappées par les plus sévères inondations en quinze ans.

 

L'impact de ces inondations, en plein coeur des plaines céréalières américaines, devrait encore faire augmenter le prix des matières premières agricoles et entraîner de lourdes pertes pour les exploitants locaux.

 

"Je sais que de nombreux agriculteurs et éleveurs souffrent en ce moment", a déclaré Bush lors d'une visite dans un centre de secours de Cedar Rapids, l'une des villes les plus touchées par les inondations.

 

"C'est une période difficile", a-t-il ajouté avant d'embarquer dans un hélicoptère pour survoler les zones sinistrées en compagnie du gouverneur de l'Iowa, Chet Culver.

 

David Paulison, chef de la Fema (Agence fédérale de gestion des situations d'urgence), a annoncé que les 4 milliards de dollars actuellement disponibles dans le fonds de secours pour les catastrophes devraient être "plus que suffisants" dans le cadre de l'aide fédérale.

 

Les deux candidats à l'élection présidentielle de novembre se sont également rendus sur les lieux du sinistre.

 

Le candidat républicain, John McCain, s'est rendu dans la ville de Colombus Junction, en aval d'Iowa City sur l'Iowa River, où il a rendu hommage aux sauveteurs et s'est dit confiant de voir le Congrès voter rapidement une aide financière.

 

Cette semaine, son probable rival démocrate Barack Obama s'était rendu sur la rive du Mississippi dans l'Illinois, Etat dont il est l'un des sénateurs, où il a aidé à édifier une digue de sacs de sable.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine