COLOMBIE - FARC

Les FARC apportent une preuve de vie d'un otage

La guérilla des FARC a transmis une vidéo du député colombien Sigifredo Lopez. Il est le seul survivant d'un groupe de douze députés tués en captivité il y a un an, selon une source de l'Eglise catholique colombienne. (Récit M. Gaudin)

Publicité

La guérilla colombienne des Farc a transmis samedi une vidéo comme preuve de vie de Sigifredo Lopez, seul survivant d'un groupe de douze députés colombiens otages depuis 2002, dont onze ont été tués en captivité il y a un an, a-t-on appris auprès de l'Eglise catholique.

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) "ont fait parvenir une preuve de vie de Sigifredo Lopez", a déclaré à l'AFP Hernando Gonzalez, membre de l'archevêché de la ville de Cali (sud-ouest).

Cette vidéo a été transmise à une commission comprenant l'archevêque auxiliaire Julio Hernando Garcia, le père José Gonzalez, chef des services de communication de l'archevêché, et Hernan Sandoval, ancien médiateur de la municipalité de Cali.

Les onze anciens député provinciaux du département du Valle del Cauca (centre est) avaient été tués le 18 juin 2007 par des "tirs croisés", selon les Farc, pendant une attaque de l'armée colombienne contre leur camp de détention en vue de leur libération par la force.

La vidéo consiste en un enregistrement de 30 minutes dans lequel l'ex-député donne des précisions sur les circonstances de la mort de ses collègues tués il y a un an, a indiqué Hernando Gonzalez.

Dans son message, l'ex-député "lance un appel à un accord humanitaire" sur un échange d'otages contre des guérilléros incarcérés, a de son côté précisé M. Sandoval, ajoutant que Sigifredo Lopez qualifie son propre état de santé de "très bon".

La vidéo devait être présentée samedi au cours de la journée à la presse au siège de l'archevêché, où seront présents des proches de l'otage.

Sigifredo Lopez doit sa survie au fait qu'il avait été "puni" et transféré à un autre endroit le jour de l'attaque de l'armée contre le camp des Farc.

L'annonce de la remise de cette vidéo intervient le même jour que la publication d'un communiqué des Farc dans lequel la guérilla affirme que la libération des otages est une question de "volonté politique" du gouvernement du président Alvaro Uribe.

Les otages "attendent la décision et la volonté politique de l'actuel gouvernement pour être échangés contre nos combattants injustement détenus dans les prisons du régime", dit ce texte.

Le communiqué est signé par le "Bloc oriental" des Farc, qui affirme détenir "plus de 40" otages, surtout des "officiers, sous-officiers (de l'armée et de la police) et des représentants de la classe politique corrompue et de l'Etat".
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine