Accéder au contenu principal

Le Premier ministre thaïlandais refuse de partir

Le Premier ministre thaïlandais Samak Sundaravej a fait savoir qu'il ne quitterait pas ses fonctions. Des milliers de manifestants continuent de faire le siège du palais du gouvernement pour réclamer sa démission. (Correspondance : C. Payen)

Publicité

Le Premier ministre thaïlandais Samak Sundaravej ne démissionnera pas, a déclaré samedi un porte-parole tandis que des milliers de manifestants promettaient de continuer de faire le siège de son bureau jusqu'à la démission du gouvernement.

 

"La position de notre parti est que le gouvernement ne démissionnera pas et qu'il n'y aura pas de dissolution du parlement", a déclaré Kuthep Saikrajang, porte-parole du Parti du Pouvoir du Peuple (PPP), à la tête d'une coalition de six partis élue il y a six mois.

 

Il réagissait à un article de presse affirmant que le chef de l'armée, Anupong Paochinda, avait demandé à Samak de dissoudre le parlement pour mettre fin aux manifestations et d'organiser de nouvelles élections.

 

Des milliers de manifestants, appartenant majoritairement à la petite bourgeoisie de Bangkok, ont passé la nuit dans une atmosphère bon enfant devant les grilles du siège du gouvernement où ils s'étaient rendus en cortège vendredi.

 

"Nous sommes venus ici pour leur dire de partir", a déclaré le général en retraite Chamlong Srimuang, co-dirigeant de l'Alliance populaire pour la démocratie (PAD), fer de lance des manifestations qui ont abouti au départ du Premier ministre Thaksin Shinawatra, en 2006.

 

La PAD, qui réunit des hommes d'affaires, des universitaires, des royalistes et des syndicalistes, a lancé il y a quatre semaines une campagne contre Samak qu'elle considère comme un homme de paille de Thaksin.

 

Samak, homme politique de 73 ans, a recueilli des millions de voix dans les campagnes en promettant de relancer la politique populiste de Thaksin.

 

Il n'a fait aucun commentaire sur sa rencontre de vendredi avec le chef de l'armée et le chef de la police.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.