IRAK - ATTENTAT

Un attentat suicide à Baqouba vise la police irakienne

Au moins 16 personnes ont été tuées et 40 blessées dans un attentat suicide commis par une femme dans le centre de Baqouba, capitale de la province de Diyala, réputée pour abriter la branche irakienne d'Al-Qaïda.

Publicité

Au moins 16 personnes ont été tuées et 40 blessées dimanche dans un attentat suicide commis par une femme dans le centre de Baqouba, au nord de Bagdad, selon un nouveau bilan établi par des sources médicales et des services de sécurité.

La kamikaze a actionné la bombe qu'elle portait tout près d'une patrouille de la police, mais l'explosion a touché de nombreux civils rassemblés devant l'entrée d'un tribunal.

Seize corps ont été transportés à l'hôpital, selon le docteur Ahmed Fouad.

Huit policiers, deux femmes et un enfant figurent parmi les victimes de l'attentat, selon une source policière.

Baqouba, 60 km au nord de Bagdad, est la capitale de la province de Diyala, réputée pour abriter des éléments de la branche irakienne d'Al-Qaïda.

Considérée comme l'une des plus dangereuses d'Irak, la province de Diyala est régulièrement touchée par des attentats suicide, résultat de la lutte meurtrière entre des affiliés d'Al Qaïda et des tribus sunnites ralliées aux Américains. 

Un attentat suicide en avril avait fait 51 morts dans le village de Bou Mohammed, près de Baqouba.

Selon Farhana Ali, une spécialiste américaine du terrorisme, les attentats suicide perpétrés par des femmes kamikazes sont en forte augmentation en 2008.

Selon les chiffres de cette experte, il y en a eu autant entre janvier et avril 2008 qu'entre 2003 et 2007.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine