ALGERIE - FRANCE

Bouteflika toujours réservé sur le sommet de l'UPM

Le président algérien ne s'est pas prononcé sur sa participation au lancement de l'Union pour la Méditerranée, le 13 juillet à Paris, malgré les appels de François Fillon. L'Algérie réclame des "clarifications" sur un projet "flou".

Publicité

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a refusé de se prononcer dimanche sur sa participation le 13 juillet à Paris au sommet constitutif de l'Union pour la Méditerranée (UPM), à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre français François Fillon.

"Chaque chose en son temps", a dit laconiquement le chef de l'Etat algérien aux journalistes, à l'issue d'une audience de deux heures vingt minutes accordée à M. Fillon, entouré de la délégation française qui l'accompagne dans son séjour officiel en Algérie.

M. Bouteflika s'exprimait sur le perron du bureau présidentiel du Palais El Mouradia, sur les hauteurs d'Alger, en présence de M. Fillon.

Le chef du gouvernement français avait auparavant assuré qu'"il y a un climat de très grande franchise entre la France et l'Algérie".

"J'ai été reçu avec beaucoup de chaleur", a-t-il dit à la presse à l'issue de l'entretien, "et avec en même temps une volonté de mettre en oeuvre tous les engagements qui ont été pris par le président français et le président Bouteflika lors de la visite d'Etat" de Nicolas Sarkozy à Alger en décembre 2007.

"Un climat de confiance s'est instauré", a insisté M. Fillon, tandis qu'on se montre très confiant, côté français, sur la participation de l'Algérie à l'UPM.

Paris et Alger ont signé samedi un accord sur le nucléaire civil, un autre sur la défense et une convention visant à faciliter les relations économiques franco-algériennes.

Dimanche, a rapporté François Fillon, "le président Bouteflika a insisté sur le fait qu'il fallait maintenant avoir des résultats, que nous allons suivre mois après mois pour faire le bilan de cette coopération".

A l'isse de l'audience, le président Bouteflika a offert un déjeuner au palais du Peuple à Alger, en l'honneur du Premier ministre et de la délégation française en présence des membres du gouvernement algérien, de hauts responsables de l'Etat, ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine