ROYAUME-UNI - ART

Trafalgar Square investi par l'art vivant

Le sculpteur Antony Gormley occupera Trafalgar Square au printemps 2009 avec son œuvre "Un et autre". Cent jours durant, 2400 volontaires se relaieront sur le quatrième socle vide de la place la plus fréquentée de Londres.

Publicité

Plusieurs milliers de personnes vont se succéder sur le quatrième socle vide de Trafalgar Square, l'un des sites touristiques les plus fréquentés de Londres, dans le cadre d'un projet artistique dévoilé lundi par le nouveau maire de Londres Boris Johnson.

Les projets de six artistes étaient en lice, Boris Johnson en a retenu deux dont celui du sculpteur britannique Antony Gormley, "Un et autre" (One And Other). Au printemps 2009, quelque 2.400 volontaires se relaieront jour et nuit pendant 100 jours consécutifs sur le "4e socle" de cette place toisée par la célèbre colonne de l'amiral Horatio Nelson.

L'autre oeuvre choisie, celle de l'artiste britannique d'origine nigériane Yinka Shonibare, rend précisément hommage à l'amiral Nelson en présentant une réplique de son bateau, Victory, dans une bouteille en verre transparent.

Les deux oeuvres se succèderont sur le socle après un laps de temps qui reste à déterminer.

"Ce fut de toute évidence une décision difficile", a reconnu le maire en annonçant les lauréats. "Mais je suis très emballé par l'idée que de vraies gens montent sur le socle d'une des grandes places dans le monde", a-t-il ajouté.

Antony Gormley, ancien lauréat du prestigieux -et controversé- prix Turner d'art moderne, a pour sa part expliqué que mettre des humains ainsi en valeur faisait du corps "une métaphore, un symbole qui nous permet de réfléchir à la diversité, la vulnérabilité et la spécificité des individualités dans la société contemporaine".

Ce 4e socle, érigé en 1841, devait à l'origine accueillir une statue équestre mais il était resté vide faute de fonds suffisants. Depuis 1999, des oeuvres d'art s'y succèdent dans le cadre d'un projet artistique public.

L'une de ces oeuvres, "Allison Lapper enceinte", une statue représentant une femme handicapée, nue et enceinte, avait fait couler beaucoup d'encre en 2004.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine