LIBAN

120 millions de dollars pour reconstruire le camp de Nahr al-Bared

La communauté internationale accepte de financer, à hauteur de 120 millions de dollars, la reconstruction du camp de Nahr al-Bared, détruit lors des affrontements de 2007 entre l'armée libanaise et le Fatah al-Islam.

Publicité

VIENNE - La communauté internationale a promis de financer à hauteur de 120 millions de dollars la reconstruction du camp de réfugiés palestiniens de Nahr al Bared, à la lisière de Tripoli (Nord-Liban), détruit lors des violents affrontements de 2007 entre l'armée libanaise et des islamistes du Fatah al Islam.

 

Cette promesse a été annoncée lundi par le ministère autrichien des Affaires étrangères, qui vient d'organiser une conférence internationale de bailleurs de fonds à Vienne sur le sujet.

 
On ignore comment cette somme sera ventilée pays par pays.
 

La bataille de Nahr al Bared, où vivaient environ 40.000 civils, avait duré 15 semaines et fait plus de 420 morts, dont 168 militaires libanais.

 

"Cette conférence est une confirmation de la solidarité de la communauté internationale et arabe envers le Liban (...) ainsi qu'à l'égard du peuple palestinien qui a beaucoup et trop longtemps souffert", a déclaré Fouad Siniora, Premier ministre libanais, lors de la conférence de Vienne.

 

L'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (Unrwa) a évalué à 282 millions de dollars le coût de reconstruction du camp proprement dit.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine